Handicap: la SNCF s'engage à rendre 160 gares accessibles

le , mis à jour à 19:59
4
La SNCF s'engage à rendre 160 gares accessibles aux handicapés ( AFP/Archives / JOEL ROBINE )
La SNCF s'engage à rendre 160 gares accessibles aux handicapés ( AFP/Archives / JOEL ROBINE )

La SNCF s'est engagée mardi à rendre accessibles aux personnes handicapées 160 gares nationales (desservies par TGV ou Intercités) supplémentaires d'ici à 2024, ce qui représente plus de 800 millions d'euros d'investissements.

Le président du groupe SNCF Guillaume Pepy et les secrétaires d'Etat Alain Vidalies (Transports) et Ségolène Neuville (Handicap) ont signé le schéma directeur national d'accessibilité, document qui détaille les engagements de la SNCF.

Ces engagements concernent les gares (quais, bâtiments voyageurs, espaces d'information et de ventes, distributeurs de billets, toilettes ...), ainsi que les services d'assistance, la formation des personnels ou encore l'information des usagers.

"Ce programme, cofinancé par l'Etat, les collectivités régionales et la SNCF, représente un investissement total de 820 millions d'euros entre 2016 et 2024", selon un communiqué commun des deux secrétariats d'Etat.

La loi handicap de 2005 avait prévu que les lieux et transports publics devaient être accessibles aux personnes handicapées avant le 1er janvier 2015. Cette échéance n'ayant pas été respectée, la loi du 5 août 2015 a instauré de nouveaux délais, qui sont de trois ans pour une majorité d'établissements recevant du public, mais vont jusqu'à neuf ans pour les transports ferroviaires.

Une partie du réseau SNCF est déjà accessible, puisque "cinq millions de personnes en situation de handicap prennent chaque année le train en toute autonomie", auxquelles s'ajoutent "850.000 personnes" ayant besoin d'une prestation d'assistance, a souligné M. Pepy.

Les gares considérées comme "prioritaires", devant être mises en accessibilité en 2024 au plus tard, ont été choisies en fonction de critères définis par l'Etat: elles accueillent plus de 5.000 voyageurs par jour en Ile-de-France et plus de 1.000 par jour ailleurs, ou elles sont situées dans un rayon de 200 mètres autour d'une structure d'accueil pour personnes handicapées ou âgées. Une gare non accessible doit être distante de moins de 50 kilomètres d'une gare accessible.

Aux aménagements de gares nationales s'ajoutent les "schémas régionaux", qui prévoient la mise en accessibilité de 370 gares desservies par TER et 209 par Transilien (Ile-de-France), selon le communiqué du gouvernement.

Soit près de 740 gares devant être aménagées au total, pour un investissement estimé à quelque 3 milliards d'euros d'ici à 2024, selon la SNCF.

Entre 2005 et 2015, 638 gares ont déjà été rendues accessibles, pour 620 millions d'euros, selon le communiqué.

La SNCF comptant au total 3.000 gares, un peu moins d'une sur deux devrait donc être accessible d'ici à 2024.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a une semaine

    Quoique vous fassiez pour les handicapés, on est dans un monde fous, où il y a toujours la marche d'escalier, la bagnole mal garée, les travaux en cours.......alors stop avec cette démagogie (une de plus), dites clairement les handicapés on s'en fout, électoralement ça ne représente RIEN.

  • frk987 il y a une semaine

    Cela fait des années que j'ai envoyé un courrier à un ancien maire qui se targuait d'agir pour les handicapés en fauteuil, je lui ai demandé, simplement, faites un test basique, vous louez un fauteuil et vous jouez à l'handicapé, je vous demande seulement de traverser la ville sur 3 km, rien d'extraordinaire....j'attends la réponse.

  • frk987 il y a une semaine

    Puis dans le train, notre Pepy s'il a envie de pisser, il va m'expliquer comment il va procéder......

  • frk987 il y a une semaine

    Excellente idée sur la papier, j'invite Pepy à faire un Paris (du domicile) à n'importe quelle ville (au nouveau domicile) avec un fauteuil à roulettes, que la SNCF fasse un effort, c'est normal, mais la bagnole sur le trottoir devant la gare, ça c'est un obstacle incontournable.....On se fout des handicapés moteurs, c'est un SCANDALE.Et puis le Pepy, il ira composter, il ira au bout du train de 200m avec un fauteuil...il va connaître une réalité.