Handicap : l'État renonce à son appel dans l'affaire Amélie

le
0
Contraint par la justice de trouver une place dans une structure adaptée pour la jeune femme lourdement handicapée, l?Etat a annoncé l'abandon de l'appel, devant l'indignation suscitée par ce recours.

L'Etat ne fera pas appel de la décision lui ordonnant de trouver une place dans un institut spécialisé pour une jeune handicapée. C'est ce qu'a annoncé la ministre déléguée auprès des Personnes handicapées, Marie-Arlette Carlotti, lors d'une réunion en fin de matinée avec les associations. La ministre souhaite en effet apaiser les esprits, face à l'indignation suscitée par ce recours. «Le ministère cherche à institutionnaliser une mort sociale pour les personnes handicapées et leurs familles», avait en effet réagi l'Unapei, association qui défend les familles et personnes handicapés mentales, devant l'attitude des pouvoir publics vis-à-vis d'Amélie Loquet.

La jeune femme est atteinte du syndrome de Prader-Willi, une anomalie génétique rare qui a entraîné c...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant