Handball - Onesta : "Comme Charlie, les sportifs sont des amuseurs"

le
0
Claude Onesta tient à relativiser : Il faut savoir ne pas se prendre pour plus que l'on est. Notre activité reste simplement de jouer avec un ballon et de l'envoyer dans un filet une fois de plus que l'autre.
Claude Onesta tient à relativiser : Il faut savoir ne pas se prendre pour plus que l'on est. Notre activité reste simplement de jouer avec un ballon et de l'envoyer dans un filet une fois de plus que l'autre.

Claude Onesta est un homme qui aime le verbe et les discussions qui s'éternisent. À la veille de partir avec les Bleus pour le Qatar à la conquête d'un nouveau titre mondial, l'homme qui a déjà tout gagné avec l'équipe de France s'est longuement entretenu avec Le Point.fr. Lecteur fidèle du journal satirique avec qui "il a grandi et rigolé", il revient sur sa participation à la mobilisation dimanche après les attentats qui ont meurtri le pays.Avez-vous manifesté ce dimanche ? Bien sûr. Alors que nous étions à cinq jours du début du Mondial, j'ai quitté l'entraînement de l'équipe de France. Il fallait participer à cette manifestation. Avant de partir, j'ai envoyé un message à mes filles pour leur dire que je me mobilisais pour elles et pour leurs enfants. Quels sentiments vous ont animé lors de cette journée historique ? Depuis plusieurs semaines, la rue était devenue le terrain d'expression de la Manif pour tous, des avocats, des notaires. La meilleure nouvelle de la journée, c'est que le peuple de gauche, enfin, a repris la possession de la rue. Enfin, les philosophes ont remplacé les économistes. Nous nous sommes remis à penser de façon globale, pas de manière technocratique. De temps en temps, heureusement, on peut ainsi prendre de la hauteur. Vous êtes un lecteur de Charlie Hebdo ? Oui....

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant