Handball: Montpellier condamné à payer Nikola Karabatic

le
0
MONTPELLIER CONDAMNÉ À VERSER 57.000 EUROS À NIKOLA KARABATIC
MONTPELLIER CONDAMNÉ À VERSER 57.000 EUROS À NIKOLA KARABATIC

TOULOUSE (Reuters) - Le conseil des prud'hommes de Montpellier a condamné jeudi le club de handball de la ville à verser près de 57.000 euros à son ancien joueur Nikola Karabatic, le montant des primes non versées après son départ pour une affaire de paris truqués.

Jean-Jacques Marce, l'avocat du joueur qui évolue désormais à Barcelone, a expliqué que cette somme correspondait aux primes d'intéressement non versées de 2008 à 2010.

"Il n'y a aucun acharnement de la part de Nikola Karabatic vis-à-vis du club", a-t-il dit. "Toutes les promesses faites par le club n'ont pas été suivies de faits, alors que Nikola Karabatic a toujours voulu être loyal et patient."

Les primes dues dataient d'avant le 30 septembre 2012, date à laquelle Nikola Karabatic avait été interpellé à l'issue d'un match de handball dans le cadre d'une enquête sur des paris suspects joués le 12 mai 2012 lors de la rencontre entre le club de Montpellier et Cesson-Rennes Métropole.

"C'est-à-dire que ce montant était dû pour la période qui précède l'affaire des paris. Le fait de ne pas payer, c'était une manière de fouler au pied la présomption d'innocence", a dit Jean-Jacques Marce.

La justice soupçonne des joueurs de Montpellier d'avoir effectué des paris contre leur équipe et d'avoir orienté le résultat en défaveur du club héraultais.

Nikola Karabatic avait ensuite quitté le club de Montpellier le 31 janvier 2013. L'action judiciaire sur cette affaire de paris truqués est toujours en cours.

Guillaume Serries, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant