Handball, Mondial 2017: la France a choisi ses adversaires!

le
0
Handball, Mondial 2017: la France a choisi ses adversaires!
Handball, Mondial 2017: la France a choisi ses adversaires!

Voilà le genre d'affiche qui a d'ordinaire valeur de référence dans les stades de football. Mais le 11 janvier prochain, c'est à l'Accorhotels Arena que la France et le Brésil s'affronteront en ouverture du 25e Mondial de handball de l'histoire. 202 jours avant le début de la compétition, le tirage au sort des championnats du monde 2017 organisés en France a été effectué hier dans les salons de l'hôtel de ville de Paris.

Sous les yeux des joueurs de l'équipe de France et de leur sélectionneur, réunis avant leur départ en stage de préparation aux J.O., les 24 qualifiés ont été répartis en 4 groupes. Comme le réglement de l'IHF en donne la possibilité à tout pays organisateur, la France a, avant la répartition des têtes de séries (France, Allemagne, Qatar, Espagne), pu choisir le groupe dans lequel elle souhaitait être versée. Après quelques minutes de conciliabules, Claude Onesta et son staff ont opté pour le groupe A dans lequel figurent la Pologne, la Russie, le Brésil, le Japon et la Norvège. 

«Il vaut mieux une poule difficile qui nous permet de croiser ensuite des équipes plus accessibles plutôt que l'inverse, a expliqué le sélectionneur. On a choisi le groupe A, dans lequel il n'y a pas d'épouvantails, avec la perspective d'affronter en 1/8e un adversaire du groupe B (Espagne, Slovénie, Macédoine, Islande, Tunisie, Angola) peut-être plus accessible. Seul l'avenir nous dira si on a eu raison.»

Seule certitude, seize ans après le Mondial 2001 remporté devant leur public, les tricolores rêvent de nouveau de briller à domicile. «2001 marque le début d'une aventure extraordinaire pour moi en équipe de France, sourit Daniel Narcisse. A l'époque, je ne pensais déjà pas y être, alors penser pouvoir être en position de revivre ça seize ans plus tard, c'était inimaginable. Je ne sais pas encore si j'y serai, mais ce serait tellement incroyable de revivre ça tellement je me souviens que les émotions sont ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant