Handball: Luka Karabatic arrive à Aix "sur la pointe des pieds"

le
0
LUKA KARABATIC À AIX
LUKA KARABATIC À AIX

par Jean-François Rosnoblet

AIX-EN-PROVENCE, Bouches-du-Rhône (Reuters) - Le joueur de handball Luka Karabatic, mis en examen dans le cadre d'une affaire présumée de match truqué, arrive sur "la pointe des pieds" au club du Pays d'Aix UC avec lequel il s'est engagé jusqu'en juin 2014.

Après son licenciement par Montpellier, l'international français avoue son plaisir de retrouver un plancher de handball, chez "un promu au grand avenir".

"Je ne viens ni en sauveur, ni en terrain conquis. Je viens sur la pointe des pieds pour apporter mes qualités", a-t-il dit vendredi à l'occasion d'une conférence de presse.

"Qu'on se batte pour le titre ou pour le maintien, le challenge est le même. Tous les week-ends, on joue notre peau dans des matches couperets", ajoute-t-il.

Luka Karabatic, 24 ans, double quart de finaliste de la Ligue des Champions et quintuple champion de France, est un renfort de choix pour le club aixois, actuellement 13e et avant-dernier du championnat à 13 points du leader, le PSG Handball.

Le joueur, comme ses nouveaux dirigeants, sont conscients que cette venue ne se serait sans doute pas produite si la justice n'avait pas ouvert une enquête sur un possible trucage de match suivi d'une opération concertée de paris.

Treize personnes, des joueurs du club de Montpellier - dont la star de l'équipe de France Nikola Karabatic et son frère Luka - et des proches ont été mis en examen en octobre pour escroquerie ou complicité, en raison de paris d'un montant total d'environ 90.000 euros sur un match perdu en mai par le club héraultais face à Cesson-Sévigné (Ille-et-Vilaine).

"Il est clair que si je pouvais revenir en arrière, je le ferais. Je suis conscient du tort causé. Je le regrette et je l'assume", explique Luka Karabatic.

LES FRÈRES RÉUNIS ?

Le président du PAUC, Christian Salomez, estime avoir "tendu la main au joueur comme au handball français" en leur offrant une "porte de sortie dans un petit club familial".

"Il y a eu une faute commise, il y aura certainement des sanctions disciplinaires que nous assumerons. Mais, après la sanction, il doit aussi y avoir une autre vie", dit-il.

Une autre vie qui se dessine pour Luka Karabatic, mais peut-être également pour son frère aîné Nikola, que certains rêvent de voir à son tour rejoindre le club provençal.

"On ne va pas s'interdire de rêver sur la venue de Nikola Karabatic. Nous avons certainement les moyens de réunir les fonds nécessaires avec nos partenaires", estime le président du PAUC. "Mais il manque aujourd'hui deux choses essentielles : la volonté du joueur de venir et la décision de Montpellier".

Interrogé sur cette hypothèse, Luka Karabatic est resté évasif. "Nos discussions ont surtout porté sur mon avenir. Sur le sien, on n'en a pas trop parlé. Maintenant on peut toujours rêver, c'est permis", estime-t-il.

Ironie du sort, Luka Karabadic pourrait faire ses débuts avec son nouveau club lors du déplacement du PAUC à Cesson-Sévigné, club de la banlieue de Rennes, à la fin du mois pour le compte de la 10e journée de championnat.

"Le signe fort est mon retour sur les planchers, je n'attache pas d'importance à l'adversaire", a-t-il dit.

Edité par Olivier Guillemain et Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant