Handball: les Bleus sur le fil du rasoir à l'Euro

le
0
LES BLEUS SUR LE FIL DU RASOIR À L'EURO DE HANDBALL
LES BLEUS SUR LE FIL DU RASOIR À L'EURO DE HANDBALL

par Mickaël Chouquet

NOVI SAD, Serbie (Reuters) - La France disputera vendredi contre la Hongrie un match décisif dans l'optique de la conservation de son titre de champion d'Europe de handball et un faux-pas pourrait être rédhibitoire après sa défaite initiale lundi contre l'Espagne.

La France a, certes, retrouvé des couleurs en battant la Russie mercredi, mais elle n'est pas tirée d'affaire.

Si les Bleus se contentent d'un match nul ou sont battus lors de ce troisième match, la qualification dépendra du résultat entre l'Espagne et la Russie deux heures plus tôt.

Ils seraient éliminés en cas de défaite contre la Hongrie et de succès russe face à l'Espagne.

La tâche des "Experts" ne sera pas facilitée avec le forfait de Michaël Guigou. Peu utilisé contre la Russie, l'ailier gauche de Montpellier, qui n'avait rejoint les Bleus qu'en cours de préparation, n'est pas suffisamment remis de son opération d'une double hernie inguinale.

"L'enchaînement des matches a généré une petite gêne. On aurait pu le reposer deux ou trois jours mais cela aurait compromis sa deuxième partie de saison", a justifié le manager Claude Onesta.

L'encadrement a refusé de prendre le risque vis-à-vis de son club, Montpellier, mais aussi en pensant aux Jeux olympiques de Londres, l'été prochain.

Claude Onesta a appelé un seizième joueur pour renforcer l'aile gauche: l'autre Montpelliérain Samuel Honrubia, champion du monde en Suède l'an dernier.

Le forfait de Guigou ouvre également la porte à son remplaçant Arnaud Bingo, performant contre la Russie avec quatre buts inscrits. "J'ai pris confiance. On m'accorde du crédit, j'espère apporter le plus possible", a dit l'ailier de Tremblay-en-France.

"MAINTENIR LA CONCENTRATION"

"On comptait beaucoup sur le talent de 'Mika'. Arnaud et Samuel devront être vraiment bons", avertit de son côté le capitaine Jérôme Fernandez.

Si la victoire face aux Russes a rassuré les Experts, si Jérôme Fernandez et Daniel Narcisse ont trouvé le rythme, tout n'est pas encore parfait. "Briller sur un match c'est facile. Il faut maintenir la concentration sur la durée", souligne Narcisse.

"Je m'inquiète du manque de continuité en attaque. Je note aussi le doute qui habite encore plusieurs joueurs", a d'ailleurs relevé Claude Onesta. "Nikola (Karabatic) doit retrouver la confiance, William (Accambray) court après ses repères et l'efficacité."

Nikola Karabatic, la star du handball français, sorti du banc après quatorze minutes contre la Russie, ne panique pas. Il est coutumier des débuts de tournoi diesel. "Je n'ai pas d'inquiétude. Hier, j'ai relayé Jérôme et Daniel et surtout joué en défense. Je suis content de le faire", a-t-il assuré.

Une victoire contre la Hongrie serait synonyme de qualification pour le tour principal mais la nation présumée la plus faible du groupe C a partagé les points avec la Russie puis l'Espagne et reste en course pour la qualification.

"Son jeu défensif est solide et agressif et ses gardiens sont très efficaces. On devra écarter leur défense, qui manque de mobilité, pour trouver des solutions vers l'extérieur", a préconisé Onesta.

"C'est un jeu traditionnel avec un joueur non traditionnel", a-t-il ajouté au sujet de l'ancien Chambérien Gabor Csaszar, quatrième meilleur buteur de l'Euro avec déjà quinze buts.

édité par Chrystel Boulet-Euchin et Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant