Handball : les Bleus en demi-finale de l'Euro

le
0
Handball : les Bleus en demi-finale de l'Euro
Handball : les Bleus en demi-finale de l'Euro

Cinquième match et cinquième victoire pour l'équipe de France lors de l'Euro au Danemark. Deux jours après leur superbe succès aux dépens de la Croatie (27-25), les Bleus ont su éviter mardi le piège face à la Biélorussie, déjà écartée de la course au demi-finale, pour s'offrir son plus large succès (39-30) depuis le début de la compétition. Combinée à la défaite de la Suède face à la Pologne dans la soirée (35-25), cette victoire offre aux Experts une place dans le dernier carré.

Au bout de 10 minutes, le ton était donné (9-3). Les doubles champions olympiques en titre se sont ensuite laissés aller (19-16 à la pause) avant de remettre un coup d'accélérateur au début du second acte (27-20, 42e). «Quand une équipe n'a rien à perdre en face, il faut toujours jouer sérieusement, indique l'arrière-gauche Mathieu Grebille, auteur de 3 buts. Malgré quelques petites erreurs, dans l'ensemble cela s'est bien passé.»

Le sélectionneur se montrait, lui, satisfait de ce résultat. «La gestion a été compliquée en première mi-temps mais cela a été beaucoup mieux maîtrisé au retour des vestiaires, analyse Claude Onesta. Il ne faut pas non plus vouloir faire le match parfait à chaque fois. Franchement, ce succès suffit à notre bonheur.»

Tous les voyants sont au vert pour cette Equipe de France avant la dernière rencontre du tour principal contre la Suède. La gardien Omeyer (37 ans) est en grande forme. Après son excellente partie face à la Croatie (11 arrêts), le Montpellierain a récidivé face à la Biélorussie (13 arrêts). Les pivots Igor Anic et Cédric Sorhaindo ont, eux, fait preuve d'efficacité en marquant à 4 reprises. L'arrière droit Valentin Porte, blessé au début de l'Euro et de retour contre la Croatie, confirme, lui, sa montée en puissance en inscrivant 5 buts. «C'était important pour moi de retrouver le rythme avant les prochaines rencontres, indique le Toulousain. On ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant