Handball: Gajic réintégré à Montpellier, Prost va être sanctionné

le
0
LE MONPTELLIER HANDBALL RÉINTÈGRE DRAGAN GAJIC
LE MONPTELLIER HANDBALL RÉINTÈGRE DRAGAN GAJIC

MONTPELLIER, Hérault (Reuters) - Le Montpellier Handball a réintégré mercredi Dragan Gajic, impliqué dans l'affaire des paris illicites, mais pas le gardien de but Primoz Prost, annonce le club dans un communiqué.

Les deux Slovènes ont été reçus par leur direction dans le cadre d'un entretien préalable à une mesure disciplinaire.

Nikola Karabatic et Issam Tej, un temps suspendus, ont déjà réintégré l'effectif du champion de France dont plusieurs joueurs ou anciens joueurs font l'objet d'une enquête sur des soupçons de trucage d'un match à Cesson-Sévigné (Ille-et-Vilaine) en mai dernier.

Dragan Gajic, mis en examen dans cette affaire, nie avoir pris part aux paris sur la rencontre, à l'origine de l'enquête.

"Compte tenu de l'état actuel du dossier et des affirmations du joueur sur parole comme quoi il n'avait pris part à aucun pari de manière directe ou indirecte, il a été décidé de le réintégrer ce jour dans l'effectif professionnel", dit le club.

Il précise que cette décision ne préjuge pas des suites qui pourraient être données à la relation contractuelle "en fonction d'éventuels éléments qui se révèleraient".

Primoz Prost, qui a reconnu avoir parié sur ce match, devrait quant à lui être sanctionné. La nature de la sanction n'a pas été communiquée par le club qui fait valoir les dispositions légales en vigueur. Le code du travail stipule qu'un délai de deux jours ouvrables doit être respecté entre l'entretien préalable et la communication de la sanction à l'intéressé par courrier recommandé avec avis de réception.

Si la décision est conforme à de récents propos tenus par Rémy Lévy, le président du club, Primoz Prost devrait être licencié. "Les joueurs qui ont parié ne sont plus dignes de porter le maillot du club, ceux qui nous disent ne pas avoir parié sont réintégrés", a-t-il déclaré.

Luka Karabatic, frère cadet de Nikola, doit être reçu jeudi en entretien préalable à mesure disciplinaire. Il a déjà été entendu le 30 octobre et a reconnu avoir parié, de même que sa compagne, l'animatrice de télévision Jenny Priez.

Dimitri Moulins, édité par Gregory Blachier et Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant