Hand : rois de France vs princes de Norvège

le
0

Le stock d'aspirine de Pierre Sébastien, le médecin de l'équipe de France, a failli y passer. Pendant deux jours, entraîneurs et joueurs se sont fait des n?uds au cerveau pour définir l'écart exact qu'il faudrait ajouter à la victoire contre la Norvège, ce soir, pour se qualifier en demi-finale de l'Euro. « Entre nous, on commençait à faire les comptes, mais on s'emmêlait sur les additions et les soustractions », sourit l'épatant Valentin Porte. « On avait fait un dernier calcul avec l'EDF (l'union européenne de handball) : il faudrait gagner de + 5 », précise Claude Onesta. Et puis, lundi soir, la Norvège a oublié de battre la Macédoine (31-31), clarifiant d'un coup la tâche des Français : l'emporter, et basta.

Dans un salon de l'hôtel Hilton de Cracovie, lundi soir, le manager-DRH des Bleus a observé des réactions diverses chez ses ouailles. « Les plus jeunes ont accueilli le résultat un peu naïvement. Les plus anciens leur ont conseillé de se calmer car, après tout, on n'avait pas beaucoup avancé. Tout juste les Norvégiens ont-ils un peu reculé. »

Sagosen, « un talent fou » attendu au PSG

Débarrassé d'une contrainte, on finirait par oublier qu'il en reste une sérieuse : vaincre la révélation de cet Euro, certes dominée par l'Islande en poules mais capable de battre la Pologne devant son public, puis la Croatie. « C'est simple, les Norvégiens ont montré de meilleures...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant