Hand (H) : Les Experts visent un deuxième sacre olympique

le
0
Hand (H) : Les Experts visent un deuxième sacre olympique
Hand (H) : Les Experts visent un deuxième sacre olympique

Les Experts sont de retour en haut de l?affiche. Oubliées les contre-performances du dernier Euro, soldé par une médiocre onzième place. La bande de Nikola Karabatic a prouvé à Londres qu?elle n?avait rien perdu de sa superbe. Qualifiés pour leur deuxième finale olympique consécutive, les quadruples champions du monde sont plus que jamais en course pour conserver leur titre acquis de main de maitre à Pékin. Preuve que cette équipe, largement critiquée en début d?année, possède encore de belles ressources. Et ce, malgré l?âge avancé de certains cadres (Dinart, Gille, Fernandez). « C'est pas mal pour une équipe de lézardés, de vieux, on a réussi à faire quelque chose de passable...», ironisait Claude Onesta, visiblement agacé d?avoir entendu que ses joueurs n?avaient plus le niveau. Ça ne vient pas tout seul, il a fallu aller le chercher loin. Quand on voit où on en était en janvier, il a fallu reconstruire », a ajouté le sélectionneur au micro de France Télévisions.

«On s'était promis de revenir»

Après une domination sans partage depuis 2008, les Tricolores avaient en effet été contraints de remettre les choses à plat avant de se lancer dans cette nouvelle campagne olympique. Au regard de leur prestation actuelle, la désillusion en Serbie a tout simplement été un mal pour un bien. « Les joueurs ont accepté de faire des efforts pendant deux mois, de ravaler leur salive après le championnat d'Europe, avec toutes ces critiques?. Chacun a préféré se taire, chacun s'est dit : "On s'est promis de revenir", pas juste pour dire au-revoir, mais de revenir pour remonter en haut de la pyramide, et montrer que nous dominons tout de même le handball mondial depuis maintenant plusieurs années », confirme le patron des Bleus. Et malgré des hauts et des bas lors de la phase de poules (ndlr : défaite face à l?Islande), les Français n?ont jamais douté de leur potentiel. L?Espagne mercredi en quarts de finale puis la Croatie vendredi en demi-finales n?ont ainsi pas résisté au rouleau compresseur français.

De l?or en guise d?adieu

Les Tricolores sont désormais à 60 minutes d?un authentique exploit. Face à la Suède, finaliste surprise du tournoi, les Bleus ont l?occasion d?écrire une nouvelle page de leur formidable histoire. La France est en effet engagée dans un improbable pari. Hormis l?URSS (1988) et la CEI (1992), aucune formation n?est parvenue à conserver son titre olympique. Reste qu?à l?heure actuelle, on voit mal la formation scandinave priver les Experts de cette nouvelle médaille d?or. D?autant que plusieurs cadres du vestiaire, tels que Guillaume Gilles (36 ans), Didier Dinart (35 ans) et Dadouda Karaboué (36 ans), auront forcément à c?ur de terminer leur carrière internationale en beauté sur la plus haute marche du podium. Quoi de mieux qu?une médaille d?or en guise d?adieu...

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant