Hamza, torturé à 13 ans, emblème de la révolution en Syrie

le
0
Arrêté fin avril par les autorités, le corps tuméfié du garçon a été rendu à sa famille un mois plus tard. Sur la toile, une vidéo laisse peu de doute sur les violences qu'il a subies. Depuis, la colère des insurgés ne cesse d'enfler.

Après plus de deux mois et demi de révolte, les insurgés syriens viennent de trouver leur icône. Un jeune garçon de treize ans, affreusement torturé par les services de sécurité du pays, avant d'être exécuté en détention. Un étendard de la révolution qui n'est pas sans rappeler ceux que s'étaient choisis les insurgés égyptiens et tunisiens. Les premiers avaient porté aux nues Khaled Said, un jeune homme brutalement tué par la police à Alexandrie, tandis que les seconds avaient vu dans Mohamed Bouazizi, un jeune vendeur ambulant qui s'était immolé par le feu, le symbole de leur mouvement de protestation.

Hamza al-Khatib a été arrêté par les services de sécurité syriens le 29 avril dernier, en marge d'une manifestation à Deraa, l'épicentre de la contestation syrienne. Son tort ? Avoir fredonné des chants hostiles au régime. Dès lors, le garçon, dont la figure encore pouponne trahit son jeune âge, ne donne plus signe de vie. Ce n'est qu'un mois plus tard

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant