Hamon: Valls "ne peut pas incarner l'avenir de la gauche"

le
9
Benoît Hamon le 23 novembre 2016 à Rouen ( AFP/Archives / CHARLY TRIBALLEAU )
Benoît Hamon le 23 novembre 2016 à Rouen ( AFP/Archives / CHARLY TRIBALLEAU )

Benoît Hamon, candidat à la primaire organisée par le PS, a jugé vendredi que Manuel Valls "ne pouvait pas incarner l'avenir de la gauche", après le renoncement de François Hollande à briguer un second mandat.

"On a maintenant probablement Manuel Valls qui sera candidat, il a lui théorisé les gauches irréconciliables. Il me semble qu'aujourd'hui il ne peut pas incarner l'avenir de la gauche et c'est pour ça que je serai candidat", a déclaré l'ancien ministre de l’Éducation nationale à l'antenne de BFMTV.

Le Premier ministre est fortement pressenti pour se lancer dans la course à la primaire organisée par le PS en l'absence de François Hollande, bien qu'il n'ait pas encore dévoilé sa décision.

"Si on est capable de reconnaître dans la primaire de gauche la première étape d'un rassemblement, le premier étage d'une fusée, à ce moment-là ils viendront nombreux les électeurs", a estimé le député des Yvelines.

Principaux candidats déclarés et possibles à la présidentielle
Principaux candidats déclarés et possibles à la présidentielle ( AFP / Paul DEFOSSEUX, Kun TIAN, Paz PIZARRO, Vincent LEFAI )

"A la primaire de droite ils ont choisi une droite totale (...) je pense qu'il faut incarner une gauche totale, ce n'est pas une gauche radicale, c'est une gauche qui aspire à gouverner, mais qui aspire profondément à transformer. Il me semble qu'aujourd'hui Manuel Valls ne peut pas être la réponse à ça", a-t-il ajouté.

Un peu plus tôt sur RTL, il avait jugé "bienvenue" la décision du chef de l’État de ne pas briguer de second mandat.

"François Hollande est trop politique pour ne pas voir qu'au cœur de son électorat, la déception sur les questions sociales (...) était trop forte et qu'au mécontentement s'ajoutait une forme de colère", a-t-il analysé.

"La plupart des responsables politiques pensent que quand ils sont impopulaires, c'est parce que les Français ne comprennent pas bien ce qu'ils font, là en l'occurrence, je pense qu'il a analysé que les Français avaient parfaitement compris ce qui se passait, et que leur choix était donc un choix définitif", a-t-il poursuivi, évoquant un choix "qui l'honore".

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7163258 il y a 3 jours

    Un peu des traits et du comportement d'Acidenitrix apparu dans "Le Grand Fossé". de la gauche "

  • M7163258 il y a 4 jours

    Hamon it's no good il ressemble un peu à "iznogoud" isn't it ?

  • M9244933 il y a 4 jours

    Et dire que ça a été ministre de la France.

  • M7361806 il y a 4 jours

    il incarne surtout une réforme fiscale incompréhensible , un matraquage fiscal des classes moyennes et décourage l'investissement en FRANCE

  • j.petitp il y a 4 jours

    Depuis la fin de Pompidou en 1974, la France vit à crédit. Les élus ne pensent qu'à jouer au Père Noel en promettant la semaine des 5 dimanches. Or , on ne peut distribuer que ce que l'on produit. La politique de l'extrême gauche comme du FN ne peut se terminer que par de l'hyper inflation et la misère pour ceux qui auront voté pour eux.

  • M7166371 il y a 4 jours

    par contre Hamon c'est plutôt le jurassic park de la gauche...

  • vmcfb il y a 4 jours

    Hamon disparaitra du paysage médiatique et cela sera un bien. Il y en a d'autres qui doivent se taire...

  • aremon05 il y a 4 jours

    Hamon juste un secretaire de section incapable et incompétent sur tout avec Montebourg et Melanchon le trio de la bêtise et de l'esbrouffe, le PS devrait les virer, ces gens sont les casseurs de notre société, critiques mais non rien à proposer le cerveau vide...

  • M940878 il y a 4 jours

    ça va repartir de plus belle , ils veulent tous être kalif à la place du Kalif casqué