Hamon met en garde contre «une gauche qui singe la droite»

le
1
Hamon met en garde contre «une gauche qui singe la droite»
Hamon met en garde contre «une gauche qui singe la droite»

Les courants de l'aile gauche - dont «Un monde d'avance», celui de Benoît Hamon - sont parvenus à s'entendre avec les «frondeurs». Il présenteront une motion commune au congrès du Parti socialiste qui se tiendra en juin prochain, à Poitiers (Vienne). Le texte sera porté par Christian Paul, l'un des visages de la fronde à l'Assemblée nationale. Son nom a été proposé par Benoît Hamon. Auprès du Parisien.fr, l'ancien ministre défend une «excellente» candidature et appelle le PS à assumer ses valeurs.

Parvenir à réunir l'aile gauche et les «frondeurs», c'était un joli coup?

C'est au moins un démenti à tous ceux qui expliquaient savamment que les différentes personnalités qui réclament une politique de gauche ne parviendraient pas à se rassembler. Je suis heureux qu'on ait pu l'apporter avec autant de simplicité. Nous défendrons les conditions qui nous semblent indispensables pour que la gauche gagne : d’abord des résultats sur l’emploi et le pouvoir d’achat qui appellent une inflexion de la politique économique et sociale et ensuite une affirmation décomplexée de nos valeurs dans une France travaillée par le ressentiment et la peur. On ne peut pas se plaindre que la société se droitise et emprunter les mots de la droite, comme le rappelait Christiane Taubira. Il y a, à l'heure actuelle, un dérèglement de la vie politique. Une gauche qui singe parfois la droite, une droite qui se sent bien à l’extrême droite et une extrême droite qui feint de défendre les 35 heures et la retraite à 60 ans. Nous souhaitons que chaque chose revienne à sa place.

Pourquoi avoir choisi de Christian Paul pour porter la motion?

Il y avait plusieurs solutions. Emmanuel Maurel ou moi -avec les avantages de la notoriété- et puis il y avait un troisième homme : Christian Paul. Emmanuel Maurel et moi avons assez vite proposé que ce soit lui. Il réunit beaucoup de qualités. C'est un homme politique sérieux, proche de Martine ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le vendredi 10 avr 2015 à 07:51

    Va donc créer ton entreprise au lieu de pérorer dans les médias