Hamon : «L'économie sociale» pour créer des milliers d'emplois

le
3
Le gouvernement veut promouvoir les associations, entreprises d'insertion, mutuelles et autres coopératives à travers le projet de loi sur l'économie sociale et solidaire. Il espère en faire un moteur pour l'emploi.

Projet emblématique pour la gauche, la loi Hamon sur l'économie sociale et solidaire, en discussion depuis mercredi, devait être adoptée jeudi soir par le Sénat en première lecture. C'est la première fois qu'un gouvernement se penche sur cette galaxie constituée des associations, entreprises d'insertion, fondations, coopératives, mutuelles… Tout un pan de l'économie, souvent méconnue, mais qui est loin d'être anecdotique, puisqu'il fédère environ 10% du PIB en France.

«L'économie sociale et solidaire, jusqu'à ce projet de loi, était ignorée. Enfin, elle est reconnue», s'est exclamé le sénateur PS Roland Courteau, soulignant que le secteur a créé 450.000 emplois nouveaux.

Avec 200.000 structures et 2,4 millions de salariés (+23% depuis...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5062559 le jeudi 7 nov 2013 à 20:15

    Entièrement d'accord Mucius ! Qui paye les associations ? les mutuelles ? les impôts des vrais travailleurs !

  • M2280901 le jeudi 7 nov 2013 à 20:12

    à faire trop de social on entretient les assistés professionnels

  • mucius le jeudi 7 nov 2013 à 19:58

    Que des structures qui concourent à augmenter notre déficit ou les taxes et impôts. Rien d'autre à attendre de Hamon le bolcho qui n'a jamais travaillé à part comme fonc et politicard.