Hammond: L'UE restera unie sur les sanctions contre la Russie

le
0

VARSOVIE, 6 mars (Reuters) - Si l'accord de paix de Minsk est rompu en Ukraine, l'Union européenne préparera rapidement de nouvelles sanctions contre la Russie pour son implication dans le conflit, a déclaré vendredi le chef de la diplomatie britannique, Philip Hammond. "L'Union européenne restera unie sur la question des sanctions", a-t-il dit devant la presse lors d'un déplacement à Varsovie. "Les sanctions doivent rester en place jusqu'au plein respect (ndlr, des accords)", a-t-il poursuivi. "Nous préparerons de nouvelles sanctions possibles qui pourraient être rapidement imposées en cas de nouvelle agression russe ou si l'accord de Minsk n'est pas respecté." Le secrétaire au Foreign Office, qui participera dans la journée à une réunion informelle des ministres des Affaires étrangères de l'UE à Riga, en Lettonie, a par ailleurs indiqué que le gouvernement britannique n'avait aucun projet de livraison immédiate d'armes au gouvernement de Kiev. Mais, a-t-il dit, Londres "n'exclut rien à l'avenir", la situation dans l'est de l'Ukraine demeurant fluctuante. S'exprimant au cours de la même conférence de presse, son homologue polonais, Grzegorz Schetyna, a précisé que ces nouvelles sanctions pourraient être imposées si les séparatistes attaquent par exemple Marioupol. Kiev redoute que cette ville portuaire et industrielle sur la mer d'Azov ne constitue le prochain objectif des séparatistes prorusses. Sa prise faciliterait l'établissement d'une continuité territoriale entre les territoires sous leur contrôle de l'Est ukrainien et la Crimée, annexée il y a un an par la Russie. (Wiktor Szary; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant