Hamilton, toujours tsar de Sotchi

le
0
Hamilton, toujours tsar de Sotchi
Hamilton, toujours tsar de Sotchi

Bien aidé par les problèmes techniques de Nico Rosberg, Lewis Hamilton s'est très facilement imposé lors du Grand Prix de Russie, comme en 2014. Il devance Sebastian Vettel et Sergio Pérez, qui a tiré parti d'un accrochage entre Valtteri Bottas et Kimi Räikkönen dans le dernier tour.

Seul Nico Rosberg semblait en mesure de venir empêcher Lewis Hamilton de triompher lors du Grand Prix de Russie. Mais l’Allemand n’a pas été en mesure de défendre ses chances à cause d’une pédale d’accélérateur cassée dans les premiers tours de la course. Dès lors, le Britannique s’est lancé dans un cavalier seul à l’image de sa performance lors du récent Grand Prix du Japon. Mais c’est derrière le Britannique qu’il y a eu de l’action durant ce Grand Prix de Russie. Le premier tiers de la course a été marqué par deux interventions de la voiture de sécurité : dès le premier tour suite à un accrochage entre Nico Hulkenberg et Marcus Ericsson dès le deuxième virage puis au douzième tour après la sortie de piste de Romain Grosjean.

Le bon coup de Pérez

Cette longue intervention de la voiture de sécurité a changé la donne au niveau stratégique avec certains pilotes qui en ont profité pour passer par les stands et changer de gommes sans perdre trop de temps. Un de ceux à avoir tenté ce pari a été Sergio Pérez. Le pilote Force India s’est ainsi installé aux avant-postes après la première vague de passages par les stands « régulière », la seule de la course même, où Sebastian Vettel a pu passer un Valtteri Bottas pris dans le trafic en s’arrêtant quatre tours plus tard. L’Allemand a ensuite passé Sergio Pérez pour s’assurer définitivement de la deuxième place. Le Mexicain a ensuite résisté tant qu’il a pu au duo finlandais Bottas-Räikkönen. Sergio Pérez a tenu jusqu’à l’avant-dernier tout où, sur un freinage manqué, tant le pilote Williams que le pilote Ferrari l’ont doublé. Mais, dans le dernier tour, Kimi Räikkönen a tenté le tout pour le tour sur son compatriote et l’a envoyé dans le mur au quatrième virage, offrant la troisième place sur le podium à Sergio Pérez et la quatrième à Felipe Massa, pourtant parti en fond de grille. Le Finlandais de Ferrari a rejoint l’arrivée à la cinquième place mais a ensuite écopé d'une pénalité de 30 secondes, qui l'a fait chuter à la huitème place.

Les deux McLaren-Honda dans les points

Derrière, à domicile, Daniil Kvyat a réalisé une course presque anonyme mais le pilote russe de l'écurie Red Bull a su passer à travers les incidents pour prendre la sixième place devant Felipe Nasr et Pastor Maldonado. Il sauve l'honneur pour Red Bull, étant le seule pilote de la marque autrichienne à terminer dans les points. Les deux dernières places dans les points sont prises par les deux McLaren-Honda de Jenson Button et Fernando Alonso. Pour son 250eme Grand Prix, l’Espagnol a réalisé une belle remontée depuis la 19eme place pour terminer 10eme de la course et marquer à nouveau des points pour l’écurie britannique, bien mal en point cette saison avec un moteur Honda à la peine. Sauf qu'il a ensuite reçu une pénalité de cinq secondes et se retrouve doonc 11eme, au profit de Max Verstappen...

En ce qui concerne les classements, l’abandon de Nico Rosberg fait les affaires de Sebastian Vettel, qui prend la deuxième place du classement pilotes à distance d’un Lewis Hamilton qui pourrait être sacré dès le Grand Prix des Etats-Unis, s’il l’emporte et que l’Allemand ne fait pas mieux que troisième. Grâce à la sanction contre Raïkkönen, Mercedes décroche donc un deuxième titre constructeurs d'affilée ! 

F1 / GRAND PRIX DE RUSSIE
Classement de la course - 53 tours (309,745km) - Dimanche 11 octobre 2015
1- Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) en 1h37’11’’024 (191,232km/h de moyenne) (25 points)
2- Sebastian Vettel (ALL/Ferrari) à 5’’953 (18 pts)
3- Sergio Pérez (MEX/Force India-Mercedes) à 28’’918 (15 pts)
4- Felipe Massa (BRE/Williams) à 38’’831 (12 pts)
5- Daniil Kvyat (RUS/Red Bull Racing-Renault) à 47’’566 (10pts)
6- Felipe Nasr (BRE/Sauber-Ferrari) à 56’’508 (8 pts)
7- Pastor Maldonado (VEN/Lotus-Mercedes) à 1’01’’088 (6 pts)
8- Kimi Räikkönen (FIN/Ferrari) à 1'12’’358 (4 pts) *
9-
Jenson Button (GBR/McLaren-Honda) à 1’19’’467 (2 pts)
10- Max Verstappen (PBS/STR-Renault) à 1’28’’424 (1pt)
11- Fernando Alonso (ESP/McLaren-Honda) à 1'31
12-
Valtteri Bottas (FIN/Williams-Mercedes) à 1 tour
13- Roberto Merhi (ESP/Manor Marussia-Ferrari) à 1 tour
14- Will Stevens (GBR/Manor Marussia-Ferrari) à 2 tours
15- Daniel Ricciardo (AUS/Red Bull Racing-Renault) à 6 tours

* Kimi Räikkönen a écopé d'une pénalité de 30 secondes pour son accrochage avec Valtteri Bottas
** Fernando Alonso a écopé d'une pénalité de 5 secondes pour ne pas avoir respecté les limites de la piste au virage 16

Abandons
Carlos Sainz Jr (ESP/STR-Renault) explosion d’un disque de freins
Nico Hulkenberg (ALL/Force India-Mercedes) accrochage
Marcus Ericsson (SUE/Sauber-Ferrari) accrochage
Nico Rosberg (ALL/Mercedes) pédale d’accélérateur cassée
Romain Grosjean (FRA/Lotus-Mercedes) accident

Classement du championnat du monde pilotes (après 15 Grands Prix sur 19)
1- Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) 302 points
2- Sebastian Vettel (ALL/Ferrari) 236
3- Nico Rosberg (ALL/Mercedes) 229
4- Kimi Räikkönen (FIN/Ferrari) 123
5- Valtteri Bottas (FIN/Williams-Mercedes) 111
6- Felipe Massa (BRE/Williams) 109
7- Daniil Kvyat (RUS/Red Bull Racing-Renault) 76
8- Daniel Ricciardo (AUS/Red Bull Racing-Renault) 73
9- Sergio Pérez (MEX/Force India-Mercedes) 54
10- Romain Grosjean (FRA/Lotus-Mercedes) 44
...

Classement du championnat du monde constructeurs (après 15 Grands Prix sur 19)
1- Mercedes 531 points
2- Ferrari 359
3- Williams-Mercedes 220
4- Red Bull Racing-Renault 149
5- Force India-Mercedes 92
6- Lotus-Mercedes 64
7- STR-Renault 45
8- Sauber-Ferrari 32
9- McLaren-Honda 19
10- Manor Marussia-Ferrari 0

Classements sous réserve d'une pénalité contre Kimi Räikkönen

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant