Hamilton entretient l'espoir

le
0
Hamilton entretient l'espoir
Hamilton entretient l'espoir

La Formule 1 s'est assuré, hier, un joli supsense pour le dernier Grand Prix de la saison à Abou Dhabi fin novembre. En l'emportant hier au terme d'une course complètement folle qui a duré plus de trois heures sur le circuit brésilien d'Interlagos, le pilote Mercedes Lewis Hamilton (photo ci-dessus) a retardé le sacre de Nico Rosberg, deuxième hier, son partenaire dans l'écurie allemande. Le Britannique a décroché sa première victoire au Brésil et revient donc ainsi dans la course au titre de champion du monde.

 

L'écart qui sépare désormais les deux rivaux s'est réduit à 12 points. « Cela a toujours été mon rêve de gagner ici, depuis les premières fois que j'ai vu courir Ayrton Senna », a déclaré Hamilton sur le podium, s'assurant l'adhésion du public. « Je vais faire mon maximum à Abou Dhabi, mais là, pour l'instant, je veux profiter de ce moment. » Le titre de champion du monde se jouera en effet entre les deux pilotes le 27 novembre prochain à Abou Dhabi. Il faut remonter à 2010 pour trouver une telle indécision dans l'attribution du titre des pilotes. Cette année-là, Vettel, 3e au championnat avant la dernière course, avait coiffé tout le monde... dont le Britannique Lewis Hamilton.

 

Des abandons et un adieu

 

Le pilote Mercedes a connu un week-end parfait avec la pole position aux essais et une vista qui lui a permis de déjouer les pièges d'une piste rendue impraticable par endroits et par moments à cause de pluies diluviennes. Il a su aussi passer au travers des aléas de la course qui ont interrompu à deux reprises les monoplaces après les abandons de Kimi Räikkönen (Ferrari) puis de Felipe Massa (Williams). Ce dernier faisait d'ailleurs ses adieux à son public sur le circuit brésilien avant de prendre sa retraite à l'issue du championnat.

 

Place désormais à la relève, représentée hier par le jeune (19 ans) Néerlandais Max Verstappen (Red Bull), qui s'est offert une place sur ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant