Hamas et Hezbollah condamnent l'attentat contre Charlie Hebdo

le
0

(Précisions, Hezbollah) GAZA, 10 janvier (Reuters) - Le mouvement islamiste palestinien Hamas et le Hezbollah libanais ont condamné l'attaque par deux djihadistes du siège de l'hebdomadaire satirique français Charlie Hebdo qui avait publié des caricatures du prophète. Le Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, "condamne les agressions contre le magazine Charlie Hebdo et insiste que le différend d'opinion et de pensée ne saurait justifier le meurtre", écrit le mouvement dans un communiqué publié samedi en français et en arabe. Le Mouvement de la résistance islamique condamne aussi "les tentatives désespérées du Premier ministre israélien (Benjamin) Netanyahu de faire le lien, notamment dans son dernier entretien avec l'ambassadeur de France en Israël, entre d'un côté notre mouvement et la résistance de notre peuple, et le terrorisme à travers le monde de l'autre côté." "Notre mouvement réitère sa position précise des derniers événements à Paris qui est cohérente avec celle exprimée dans le communiqué de l'Union internationale des savants musulmans, qui a condamné les agressions contre le magazine Charlie Hebdo et insisté que le différend d'opinion et de pensée ne saurait justifier le meurtre." Vendredi, le chef du mouvement chiite libanais Hezbollah, le cheikh Hassan Nasrallah, a également condamné les attentats de Paris, affirmant qu'ils faisaient plus de mal à l'islam que des caricatures ou des livres contre le prophète Mahomet. "En ce moment, il est plus que jamais nécessaire de parler du prophète en raison du comportement de certains groupes terroristes qui se revendiquent de l'islam", a-t-il dit. "A travers leurs actes immondes, violents et inhumains, ces groupes ont porté atteinte au prophète et aux musulmans plus que ne l'ont fait leurs ennemis (...), plus que les livres, les films et les caricatures ayant injurié le prophète", a ajouté le chef du Hezbollah dans un discours télévisé. "Ce sont les pires actes ayant nui au prophète dans l'Histoire", a-t-il insisté. Des militants du Hezbollah combattent avec l'armée gouvernementale syrienne contre les insurgés en Syrie. Dans un enregistrement audio diffusé vendredi, l'un des dirigeants d'Al Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) a salué l'attentat contre Charlie Hebdo, jugeant que les attaquants faisaient partie des "fidèles soldats de Dieu" qui ont enseigné aux Français les limites de la liberté d'expression. Deux djihadistes français, Chérif et Saïd Kouachi, ont attaqué mercredi le siège de Charlie Hebdo à Paris, tuant douze personnes. (Nidal al Mughrabi, avec Ori Lewis à Jérusalem, édité par Marine Pennetier)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant