Halte au feu 

le
0
Les feux à l'espagnole forcent à respecter les vitesses aux entrées de villes. Exemple à suivre.

La route est belle, dégagée et file droit sans autre péripétie de parcours qu'un village ou un bourg traversé de temps à autre. Les agglomérations les plus importantes ont bénéficié de crédits qui ont permis de réaliser des contournements. Passant à l'écart, le flot de circulation rétablit tout à coup la sérénité d'une population et fait revivre ensemble les quartiers jusque là divisés par la frontière d'un ruban de bitume.

Voilà l'un des chausse-trappe que dénoncent quelques usagers, mis en confiance par la largeur trompeuse et le profil rectiligne d'une chaussée et qui ne voient plus les maisons qu'ils abordent de temps à autre que comme des éléments de décor. Lever le pied devient d'autant plus artificiel que la voie est sans piège apparent autre qu'un radar qui pourrait venir perturber la quiétude d'un voyage. Certes, il y a bien ce panneau 70 ou 50 à l'entrée mais le temps de freiner et on est déjà sorti de l'agglomération.

Et à quoi bon puis

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant