HALLIBURTON/BAKER HUGES : la noce attendra

le
0

(AOF) - Le projet de mariage entre Halliburton et Baker Hughes aurait-il du plomb dans l'aile ? Hier soir, les groupes de services pétroliers américains ont repoussé au 30 avril 2016 la finalisation de leur fusion, qui doit donner naissance à un géant mondial du secteur. Le calendrier initial, déjà revu une fois en septembre, prévoyait une finalisation d'ici fin décembre 2015. Les deux sociétés ont justifié ce nouveau retard par les réserves du département de la Justice américain (DoJ) qui s'inquiète des conséquences de cette concentration du secteur.

Halliburton et Baker Hughes sont en effet les numéros deux et trois des services pétroliers derrière Schlumberger.

La justice américaine va examiner de nouvelles propositions de Halliburton et Baker Hughes. Les deux groupes avaient déjà promis des cessions d'actifs dans le forage, les cintres de revêtement, la cimenterie offshore et les sables bitumineux. Ils devront donc aller plus loin.


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant