Hakan Çalhanoglu, maître ès coups francs

le
0

Ce soir, le Bayer Leverkusen doit absolument marquer pour espérer une qualification en phase de poules de la Ligue des champions. Face à la Lazio, Hakan Çalhanoğlu et sa patte exceptionnelle seront au centre des attentions. Car depuis quelques saisons, le Turc a fait du coup franc direct sa marque de fabrique.

La Bundesliga raffole des buts improbables. La saison dernière, Moritz Stoppelkamp (Paderborn) s'était illustré en marquant un but de 83 mètres face à Hanovre. Il y a quelques années, Sebastian Langkamp, alors à Karlsruhe, avait inscrit un but en tacle face au Bayer Leverkusen. Et puis il y a ce coup franc de Hakan Çalhanoğlu face au Borussia Dortmund, qui date du 22 février 2013. Ce jour-là, le BvB est complètement à la rue face au HSV. Profitant du laisser-aller de la fin du match, le Turc inscrit un coup franc complètement fou de 43 mètres. Au vu de son placement, Roman Weidenfeller est en partie fautif. Mais il faut dire que la frappe de Çalhanoğlu est somptueuse : une frappe lourde, et qui change de direction au dernier moment. Une cacahuète qui n'est pas sans rappeler celle de l'homme qui a régalé la France pendant huit saisons : Juninho Pernambucano.

Le modèle Juni


Doté d'une patte exceptionnelle, Hakan Çalhanoğlu s'inspire des plus grands pour peaufiner sa technique sur coup franc. Et Juninho fait bien évidemment partie des références. " J'adore regarder en boucle ses vidéos sur Youtube. J'appuye sur "Pause" plusieurs fois, pour copier exactement ses gestes. Sa course, sa technique de tir, tout ", avait déclaré en juillet 2013 celui qui était sur le point de commencer la grande aventure dans l'élite avec le HSV, après avoir bouclé une saison folle en 3. Liga avec Karlsruhe, marquée par 17 buts en 36 rencontres. Bien entendu, dans ces réalisations, il y a des coups francs. Et Hakan savait parfaitement qu'en continuant à travailler ses coups francs, il serait capable d'en inscrire encore face aux gros. Alors chaque jour, après les entraînements, il s'impose des séances où il tire et retire des ballons arrêtés, de n'importe quelle position sur le terrain. Et ça paye : car si le HSV effectue une saison 13/14 dégueulasse (16e, barrages, sauvetage face au Greuther Fürth), le joueur de 20 ans constituera la seule…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant