Haïti se cherche un nouveau président

le
0
L'île secouée par un cyclone, un séisme et une épidémie de choléra s'est offert une campagne très animée.

Les murs qui tiennent encore debout sont couverts d'affiches pour une multitude de candidats. Haïti s'offre dimanche des élections générales à 29 millions de dollars, après avoir essuyé un cyclone et basculé dans le choléra. La plupart des édifices de Port-au-Prince sont éventrés, le Parlement est à terre, mais la capitale va voter pour élire un président, des députés et une poignée de sénateurs. Les préfabriqués aux toits de tôle ondulée qui abritent les écoles vont servir de bureaux de vote.

La participation à ce scrutin pas comme les autres est incertaine, évaluée par les observateurs optimistes à 40 %. La campagne a pourtant suscité une forte animation. Les meetings rassemblent les amateurs de fiesta populaire. Les radios moulinent les spots publicitaires des candidats. Celui de Jude Célestin revient de manière obsédante. Ce favori du président sortant, René Préval, dispose de moyens considérables pour un pays exsangue. Si le soutien du chef de

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant