Haïti : les favoris se relancent dans la présidentielle

le
0
Deux des poids lourds de la bataille renoncent à demander l'annulation du premier tour.

De notre envoyé spécial à Port-au-Prince

Le front commun des candidats à la présidentielle demandantl'annulation du premier tour de dimanche a perdu ses ténors. L'universitaire Mirlande Manigat et le chanteur Michel Martelly ont finalement considéré que les fraudes attribuées aux partisans du candidat du pouvoir, Jude Célestin, sont moins graves que prévu. Ces défections font voler en éclats la solidarité, très artificielle, entre les principaux adversaires du favori du président sortant, René Préval. Elles réduisent à dix sur dix-huit le nombre de personnalités qui demandent le retour à la case départ d'un processus chaotique.

Le revirement tactique de Mirlande Manigat et de Michel Martelly dit Têt Kalé est avant tout opportuniste. L'intellectuelle et l'artiste ont découvert que les premiers procès-verbaux collectés les donnaient en tête dans les bureaux de vote alors que Jude Célestin, en apparente déroute, n'obtenait qu'une poignée de voix. Très p

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant