Haïti : le choléra serait parti d'un camp de Casques bleus

le
0
Un rapport d'un épidémiologiste français situe l'origine du bacille dans un camp de soldats népalais au centre de l'île. L'ONU a ouvert une enquête.

Le rapport confirme des rumeurs à l'origine de récents heurts entre Haïtiens et Casques bleus. Selon le travail d'un épidémiologiste français remis au ministère des Affaires étrangères, le foyer infectieux de l'épidémie de choléra en Haïti est parti du camp des Casques bleus népalais situé dans le centre du pays, près du fleuve de l'Artibonite.

Le rapport n'a pas été officiellement publié, mais une source proche du dossier a déclaré qu'il localisait le point de départ «très précisément». Les conclusions du rapport du professeur Renaud Piarroux, envoyé en mission en Haïti par la France à la demande du ministère haïtien de la Santé, statuent qu' «il n'y pas d'autre explication possible que ça sur le développement de l'épidémie, dans un contexte où il n'y avait pas de choléra dans le pays, et compte tenu de l'intensité, de la vitesse de propagation et de la concentration de vibrion (bacille, ndlr) dans le delta de l'Artibonite», a ajouté la source

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant