Haïti-Gouvernement de transition après le départ du président

le
0
    PORT-AU-PRINCE, 6 février (Reuters) - Le président haïtien 
Michel Martelly, qui doit quitter ses fonctions dimanche sans 
successeur, est parvenu à un accord avec le Parlement sur la 
formation d'un gouvernement de transition, a annoncé 
l'Organisation des Etats américains (OEA). 
    Selon cet accord qui devait être signé samedi, le Parlement 
choisira un président par intérim pour un mandat de quatre mois, 
a précisé l'OEA qui a aidé à rédiger l'accord dans un pays où la 
situation politique et sociale est particulièrement tendue. 
    Le second tour de l'élection présidentielle, qui devait se 
tenir fin janvier, a été reporté sine die, le candidat de 
l'opposition Jude Célestin ayant dénoncé des fraudes au premier 
tour qui s'est tenu le 25 octobre dernier et ayant appelé au 
boycott du scrutin sur fond de manifestations. 
    De nombreux opposants sont convaincus que le premier tour a 
été entaché de fraudes ayant favorisé le candidat du parti au 
pouvoir, Jovenel Moïse. 
    Le premier travail du président par intérim sera d'organiser 
rapidement une élection présidentielle. Elle est prévue le 24 
avril, selon l'accord conclu sous l'égide de l'OEA. Le nouveau 
président devrait prendre ses fonctions en mai. 
    Depuis janvier, Port-au-Prince est le théâtre de 
manifestations quasi-quotidiennes des partisans de l'opposition 
et de ceux du gouvernement. Elles ont culminé vendredi par le 
lynchage d'un ancien soldat lors d'un défilé.   
    Quand Haïti est resté sans président après le renversement 
de Jean-Bertrand Aristide par un coup d'Etat en 204, deux années 
ont été nécessaires au gouvernement de transition pour organiser 
un scrutin présidentiel. 
 
 (Frank Jack Daniel;Danielle Rouquié pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant