Hagel en quête du feu vert du Sénat pour le Pentagone

le
0
Les républicains devaient lever mardi leur obstruction après avoir infligé un camouflet au candidat de Barack Obama.

Après une bataille au couteau, qui aura duré près de sept semaines, la Maison-Blanche comptait hier sur la confirmation par le Sénat, de son candidat Chuck Hagel à la tête du Pentagone. Mais les analystes s'interrogent sur les conséquences de cette procédure pénible et humiliante sur la marge de man½uvre du sénateur républicain, une fois à la tête du ministère de la Défense. «Il sort très affaibli de l'épreuve, c'est sûr», a confié une source diplomatique, jugeant que Hagel «devrait faire un gros travail de conviction pour retrouver sa crédibilité».

Accusé par des groupes conservateurs pro-israéliens d'être un faible et un pacifiste, opposé à toute frappe militaire contre l'Iran, Hagel s'était mollement défendu lors de son audition devant la Commission des forces armées tandis que plusieurs sénateurs conservateurs le bombardaient de ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant