Hafid Ibourg : "Si j'avais su, j'aurais remis ma chaussure comme un mongol "

le
0
Hafid Ibourg : "Si j'avais su, j'aurais remis ma chaussure comme un mongol "
Hafid Ibourg : "Si j'avais su, j'aurais remis ma chaussure comme un mongol "

Samedi dernier, opposé à Gouzon lors du 4e tour de la Coupe de France, Hafid Ibourg ne s'est pas laissé marcher sur les pieds. Délesté d'une chaussure au cours d'un duel, l'attaquant de Cognac plantait quelques secondes plus tard un but de son seul pied chaussé. Un beau geste malheureusement inutile, puisque le but a été refusé et le match perdu par Cognac. Rencontre avec Hafid, garçon à l'aise dans sa chaussette.

Avec ton équipe de Cognac, vous jouez la 38e minute du match face à Gouzon quand arrive l'incident de la chaussure. Comment se passait la rencontre jusqu'alors ? Jusque-là, on gagnait 2-1, c'était une équipe très très faible en face. D'ailleurs, on prend un vieux but de merde. Et là, y a une action, donc je fais un appel en profondeur. Un gars d'en face me marche sur la chaussure, et ma chaussure, elle part direct ! Elle explose ! Du coup, je regarde l'arbitre, et je lui dis : "Mais tu siffles pas faute ?" Il me dit de jouer. Donc je me replace, mais je regarde ma chaussure explosée et je lui dis "Oh, là y a toujours pas faute ?" Je cours sur le banc pour poser ma chaussure, sauf que je vois mon pote Thibault avec la balle et qui a une action. Du coup, je jette ma chaussure, et je fais accélération-appel vers le but. Il me donne la balle, je tire, je marque.
Peux-tu nous raconter plus précisément ce but ? Il y a Thibault Touré qui percute. En face, il y a trois défenseurs alignés, moi je me replace et je fais un appel arrondi sans la chaussure. Il me donne la balle suite à mon appel et les défenseurs reviennent sur moi. Mais j'ai le temps de frapper du gauche, mon bon pied, côté gauche. Et je mets un beau but en plus ! Mais voilà, il est annulé.
Ce n'était pas trop galère avec une seule chaussure au pied ? Sur le moment, je vais pas te mentir, quand j'ai vu la contre-attaque, je me suis dit dans ma tête que j'allais être le premier joueur à marquer un but avec une seule chaussure. Il m'arrive souvent des trucs de fou d'ailleurs. J'étais à Touche pas à mon poste ! en tant que chroniqueur anonyme par exemple. J'ai beaucoup de chance parfois sur des trucs comme ça.
Tu n'avais pas une chaussure de rechange ? Si, mais dans mon sac. Et le temps d'aller au vestiaire qui est à 10 mètres, de l'enfiler Du coup, quand il a sifflé puis mis un carton, je suis allé sur le banc, et j'ai changé de chaussures, que le gardien remplaçant m'avait déjà amenées.
As-tu échangé quelques mots avec l'arbitre ? Oui, je suis allé le voir à la mi-temps, on a rigolé ensemble. Je lui ai dit : " Franchement, le…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant