Hadopi, pédopornographie : Numericable dénonce 1531 fois un abonné innocent

le
1
Hadopi, pédopornographie : Numericable dénonce 1531 fois un abonné innocent
Hadopi, pédopornographie : Numericable dénonce 1531 fois un abonné innocent

Près de deux ans de calvaire : des perquisitions à domicile, du matériel informatique saisi et l'infamant soupçon d'être amateur de pédopornographie… C'est ce qu'a vécu un malheureux client de Numericable. Une situation assez grave pour que la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) décide de publier un «avertissement» à la firme et d'épingler un «manquement» à ses obligations.

A cause d'un bug dans un logiciel chargé de retrouver les identités de ses abonnés lorsque l'Hadopi, la police ou la gendarmerie les lui réclament, Numericable a donné 1531 fois l'adresse d'un de ses clients à ces autorités ! Ce dernier a ainsi été suspecté de contrefaçon et de trafic d'œuvres — du téléchargement illégal par exemple — par la Haute autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet (Hadopi)…

Plus grave, «à sept reprises, entre le 28 janvier et le 11 février 2014, la société a transmis par erreur l'identité de l'abonné à des services de police et de gendarmerie en réponse à des réquisitions judiciaires (…) dont l'une concernait des faits de pédopornographie», souligne la CNIL.

C'est l'insistance d'un service de police chargé d'une de ces enquêtes pénales contre l'infortuné client, qui a permis de détecter l'incroyable bévue informatique. Confrontée à une forte inflation des demandes d'identification de la part de l'Hadopi, des gendarmes et policiers, la société Numericable avait développé une application pour automatiser ses recherches.

«Un préjudice important»

A charge pour ce programme informatique de mettre le nom d'un individu en chair et en os en face de l'adresse IP — les coordonnées d'un appareil connecté à Internet — traqué par les enquêteurs. Seul hic : quand l'application n'arrivait pas à trouver ce qu'on lui demandait, elle n'envoyait pas un message d'erreur. Elle indiquait par défaut une adresse générique ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 9 mois

    Pas tout compris, NC calcule l'adresse IP en fonction de la mac adresse de la carte réseau d'une machine, et comme changer la mac adresse est à la portée de n'importe qui, vous allez vite vous retrouver en s'amusant à ce jeu avec une vielle adresse ip d'un délinquant......comprenne qui pourra, NC n'est peut être même pas informé, alors là on est dans le délire.