Habitudes de vacances : Charlotte, 12 ans, accro à son club de Seignosse

le , mis à jour à 07:56
0
Habitudes de vacances : Charlotte, 12 ans, accro à son club de Seignosse
Habitudes de vacances : Charlotte, 12 ans, accro à son club de Seignosse

Quand Jean-Pierre et son épouse ont proposé il y a quelques mois à leur fille Charlotte, 12 ans, de s'évader, pour une fois, ailleurs cet été, leur demoiselle « s'est mise à pleurer ». Alors, pour éviter le coup de blues, toute la famille de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) rempile et retourne au club de vacances Belambra des Estagnots à Seignosse (Landes). C'est ici, face à l'océan, entre les dunes ensoleillées et la pinède, qu'elle étend ses serviettes trois semaines durant en juillet depuis une douzaine d'années.

 

« Pour la petite, cette destination fait partie de son rituel de vacances. Elle se construit des souvenirs. Elle y a créé des liens affectifs, elle y retrouve la piscine, ses amis, les animateurs qui jouent aussi le rôle de grand frère. Elle adore les soirées pizzas, les batailles d'eau, la préparation du spectacle. Elle connaît parfaitement les lieux, alors elle choisit son programme à la carte », décrit Jean-Pierre, 56 ans, responsable d'un service d'ingénierie. La porte du vaste appartement au bord de l'océan est aussi toujours ouverte à ses grands enfants nés d'une union précédente et qui achèvent leurs études. « Ils débarquent avec leur copain, leur copine, on tourne toujours à 5-6 personnes, ça met de l'ambiance », savoure-t-il.

 

«Des repères qui nous font gagner du temps»

Jean-Pierre, 56 ans

Les parents y trouvent leur compte. « Charlotte peut vivre sans nous, il n'y a pas de route à traverser pour se rendre à la plage. C'est également la région qui nous a fait rester. On n'est pas loin du Pays basque, qu'on adore. On a rarement eu du mauvais temps. On n'a pas l'impression d'une routine. On cherche à chaque fois à visiter quelque chose de nouveau, notamment en Espagne, en allant à Saint-Sébastien ou à Bilbao au musée Guggenheim. On découvre de nouvelles activités comme le stand-up paddle ( NDLR : large planche de surf sur laquelle on est debout avec ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant