Habitation : que faire en cas de dégâts des eaux ?

le , mis à jour le
1

Aujourd'hui, la plupart des contrats d'assurance habitation sont des contrats dits « multirisques habitation ». Ces assurances comprennent une clause pour les dégâts (elle est obligatoire pour un locataire), ce qui signifie que vous avez de fortes chances d'être couvert « par défaut ». Pour autant, vous devez agir face au sinistre : après, mais également avant le désastre.

Réagir en cas de dégât des eaux
Réagir en cas de dégât des eaux

Commencer par arrêter le désastre

On regroupe sous le nom de « dégâts des eaux » tout élément endommagé par les eaux. On pense d'abord aux inondations ou aux toitures fuyantes. Mais la garantie peut aussi couvrir un robinet mal fermé ou une canalisation qui saute.
L'éventail est donc large, et si la couverture est toujours présente, tout ce qui a été cité ci-dessus n'est pas systématiquement couvert. Reportez-vous donc à votre assurance pour connaître le détail de vos garanties.
Si le problème vient d'une fuite, ou d'un élément se situant dans votre logement, fermez l'arrivée d'eau. En fonction de l'étendue des dégâts (inondation), il est aussi nécessaire de couper le courant dans la maison.
Pensez à prévenir les tiers s'ils sont eux aussi concernés (au sein d'un immeuble, par exemple).

L'expertise n'est pas systématique

Une fois que la situation ne peut plus empirer, vous devez prévenir votre assureur. Ne commencez aucune réparation avant d'être sûr de votre indemnisation, et contentez-vous d'évacuer l'eau. En dehors de cela, jusque-là, vous devrez tout laisser en l'état.
Il faut savoir que l'intervention d'un expert n'est pas toujours demandée par l'assureur. Toutefois, c'est une bonne méthode pour lui de calculer le montant dû, sans exagération d'aucune sorte.
Avant la venue de l'expert, vous pouvez réunir les meubles et autres pièces endommagés. Prenez des photos, et préparez les justificatifs d'achat.
L'assurance se servira de l'avis de toutes les pièces mises à sa disposition (expertise, mais aussi photos, justificatifs, constat amiable…) pour vous proposer une indemnisation.

Anticiper : conservez vos justificatifs

Ces justificatifs sont essentiels pour un remboursement garanti. Avant tout sinistre (cela vaut également pour un autre incident qu'un dégât des eaux), pensez à les réunir dans un lieu sûr : en hauteur, de préférence à l'étage, dans une armoire solide.

Trucs et astuces

Sachez que le montant de l'indemnité proposée par votre assureur peut être refusé et négocié. Si cette somme ne vous satisfait, le dossier sera envoyé à un service client, qui se chargera de trouver un accord avec vous.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lsleleu le lundi 10 aout 2015 à 16:14

    Je paris qu'il faut prévenir son assureur .....