Habitation : que faire en cas d'incendie ?

le , mis à jour le
0

Obligatoire pour les locataires, largement recommandée pour les propriétaires, l'assurance multirisque garantit contre nombre de sinistres, notamment contre les incendies. Toutefois, pour être pleinement efficace, cette assurance doit être accompagnée de quelques bons réflexes.

Incendie de l'habitation
Incendie de l'habitation

Prévenir l'assureur le plus tôt possible

Le premier de ces réflexes est, bien sûr, de s'assurer que l'incendie est totalement maîtrisé. Pour être sûr de ne pas subir d'incendie d'origine électrique, coupez votre compteur.
Mais le second geste le plus important est de prévenir votre assureur. En fait, en cas d'incendie, vous disposez de 5 jours pour le faire (certains contrats prévoient un délai plus long). Vous trouverez une adresse où envoyer votre courrier dans votre contrat d'assurance. Préférez la lettre recommandée, sur laquelle vous indiquerez :

  • - vos noms, prénoms et adresse ;
  • - le numéro de votre contrat d'assurance ;
  • - la date de l'incendie ;
  • - la description des dégâts. N'hésitez pas à apporter des précisions : dégâts corporels ou matériels, propriétés appartenant à des tiers, etc. ;
  • - si d'autres individus sont touchés (un appartement voisin, par exemple), ajoutez leurs coordonnées exactes.

Une fois la lettre reçue, l'assurance va dépêcher un expert qui se rendra chez vous.

Soyez prêt pour l'expertise

Avant que l'expert n'arrive, vous pouvez commencer à préparer votre dossier. En fait, il s'agit de réunir les justificatifs des objets et meubles endommagés. Pour tous ces objets comme pour le logement en lui-même, prenez des photos.
Toutefois, ne jetez rien, et n'entamez aucun travaux. Au contraire, laissez tout en l'état (même brûlé), pour que l'expert puisse effectivement constater les dégâts.
Une fois l'expertise terminée, l'expert rendra compte auprès de l'assureur, qui vous proposera une indemnisation. Sachez que cette somme peut être refusée et négociée.

Quid du détecteur de fumée ?

Depuis mars 2015, les logements doivent être équipés d'un détecteur de fumée : c'est obligatoire. Cependant, si vous n'en disposez pas, pas d'inquiétude : votre assureur ne pourra pas vous sanctionner pour autant. A l'inverse, si vous en avez un, pensez à le lui signaler.

Trucs et astuces

Avant tout sinistre, il est important de conserver les justificatifs en lieu sûr. Factures, actes notariés prouvant un héritage, dons… Tout ce qui peut prouver que les objets endommagés sont bien les vôtres.
Placez-les de préférence dans un endroit hors de l'eau et des flammes (une armoire de rangement métallique peut se montrer performante face à ces dernières). Et si vous voulez être sûr de ne pas les perdre, pensez à les numériser.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant