Habitation, auto : les tarifs des assurances augmenteront jusqu'à 5%

le
2
Si les augmentations de tarifs de l'assurance auto devraient rester modérées en 2014, ceux de l'assurance habitation pourraient sensiblement monter, selon Les Echos .

Les augmentations de tarifs devraient rester contenues dans l'assurance automobile en 2014 mais s'avérer plus importantes dans l'assurance habitation. Selon les Echos, qui ont compilé les tarifs des principaux assureurs pour l'année prochaine, la hausse devrait être comprise entre 0% et 2,8% dans l'assurance automobile, secteur très concurrentiel où la Maif et la Maaf avaient toutes deux annoncé durant l'été qu'elles n'augmenteraient pas leurs primes d'assurance sur ce segment l'an prochain. La Maaf offre même le remboursement de 5% de la cotisation payée en 2013.

Dans ce contexte, difficile pour les concurrents d'annoncer des hausses de tarifs supérieures à 2%, d'autant plus que le projet de loi sur la consommation prévoit la possibilité pour le consommateur de résilier son contrat d'assurance ou habitation à tout moment, passée la première année. Selon les Echos, BPCE Assurance devrait également maintenir ses tarifs inchangés l'année prochaine, quand Generali prévoit une hausse de 2% et Axa de 2,8%. Les compagnie invoquent la progression des charges de bris de glace et le coût toujours plus lourd de l'indemnisation des sinitsres corporels pour justifier ces augmentations.

Les tarifs devraient en revanche augmenter plus nettement dans l'assurance habitation, où les compagnies déplorent le coût très lourd des événements climatiques (grêle, inondations, orages...) en 2013. «Mis bout à bout, ces événements peu médiatiques vont coûter au marché presque aussi cher que la tempête Xynthia de 2010», explique au quotidien économique Jacques de Peretti, directeur général d'AXA particuliers-professionnels. Avec une hausse de tarif de 2,5%, c'est la Maaf qui s'avère la plus raisonnable, avant la Maif (3%) et la Macif (3,5%). Les hausses les plus importantes seront observées chez Axa (4,9%) et Swiss Life (de 4% à 5%).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlemonn4 le vendredi 29 nov 2013 à 15:00

    Normal, ce sont les percepteurs de l’Etat avec les banques pour percevoir les taxes indirectes sur notre dos; elles vont d’ailleurs, du même coup, augmenter indirectement, la bonne soupe! Le cocu au bout le chaine: le consommateur et surtout le contribuable une fois de plus! Là où il y a de la gêne, il n’y a pas de plaisir! Justifications bidon! Elle n’est pas belle la France ! Et en plus ils vont nous dire, « y en a marre du French Bashing…»

  • am013 le vendredi 29 nov 2013 à 13:56

    Et pourquoi se géner ?