Habitat : le "looser" Montebourg prêt à tout pour réussir ?

le
0
L'ancien ministre de l'Economie Arnaud Montebourg, le 4 décembre 2014 à Paris.
L'ancien ministre de l'Economie Arnaud Montebourg, le 4 décembre 2014 à Paris.

Au moins, l'ancien ministre de l'Économie ne pourra guère se faire d'illusion sur les raisons de son embauche. Alors qu'il vient tout juste d'être nommé vice-président d'Habitat, son nouveau patron, Hervé Giaoui, a justifié le choix de le recruter par un argument plutôt inattendu, comme le rapporte Le Lab d'Europe 1. C'est en effet le "semi-échec" rencontré par l'ancien locataire de Bercy dans ses fonctions de ministre de l'Économie qui, selon Hervé Giaoui, serait le meilleur gage de la motivation d'Arnaud Montebourg à son nouveau poste. "Il est bon d'utiliser des gens, disons, en semi-échec, parce qu'il n'a pas réussi ce qu'il voulait faire", a détaillé le PDG de Cafom, maison mère d'Habitat, sur BFM business."Dans ma vie personnelle, j'ai déjà eu à mes côtés des gens qui avaient subi des échecs, et qui ont donné des preuves de réussite énormes par la suite, parce qu'ils avaient le besoin, et même l'obligation de réussir", a ajouté Hervé Giaoui.Quelqu'un "qui a la niaque"Le président du groupe n'a toutefois pas manqué de vanter d'autres qualités chez le nouveau vice-président de l'enseigne d'ameublement : "Avoir à ses côtés quelqu'un qui aime le challenge, qui a la niaque, et qui a besoin de prouver que ce qu'il fait est bien, c'est très important", a-t-il poursuivi.Ce besoin de "prouver qu'il saura réaliser des avancées dans le monde de l'entreprise" est un des aspects qui lui a aussi "beaucoup plu" chez Arnaud...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant