Habib Beye : "Le métier de consultant est l'antidépresseur du footballeur"

le
0
Habib Beye : "Le métier de consultant est l'antidépresseur du footballeur"
Habib Beye : "Le métier de consultant est l'antidépresseur du footballeur"

Ses costards cintrés et sa coupe de cheveux impeccable font d'office d'Habib Beye l'un des consultants les plus en vue dans le monde médiatique du ballon rond. Pourtant, c'est surtout avec sa vision du foot, ses idées et ses arguments que l'ancien défenseur s'est fait une place de choix dans la hiérarchie des consultants. À quelques heures d'un Clasico qu'il connaît bien, c'était l'occasion idéale de tailler la bavette avec l'ancien capitaine marseillais.

Depuis quelques mois, on parle de toi comme le meilleur consultant français, comment tu le prends ?
C'est extrêmement flatteur de voir que des gens apprécient mon travail, après il faut bien avoir conscience que c'est très subjectif et chacun voit en chaque consultant une certaine qualité. De toute façon, je n'ai pas pour but d'être le meilleur consultant de France, ce n'est pas ce qui m'anime au quotidien. Mon objectif est de continuer à m'améliorer, notamment en regardant énormément de matchs car il ne suffit pas d'avoir joué au foot pour savoir bien en parler. D'autant que ce sport évolue à une vitesse incroyable, très honnêtement, j'ai arrêté ma carrière il y a quatre ans et je me rends compte que sur beaucoup d'aspects comme la tactique ou la performance physique les choses ont déjà beaucoup changé. C'est pour ça qu'il s'agit d'un vrai métier et qu'il faut travailler au quotidien pour nourrir constamment son avis et son approche du football.

Et justement, comment est-ce que tu travailles au quotidien ?
Je regarde beaucoup de matchs, ce qui ne fait pas vraiment le bonheur de ma femme (rires). Je suis tous les grands championnats, la Ligue des Champions et j'ai également la chance de travailler pour Canal Plus Afrique qui possède les droits de la Premier League et de la Ligue des Champions ce qui me permet de voyager énormément pour commenter des matchs et donc forcément de continuer à apprendre en découvrant des tactiques que l'on ne voit pas en Ligue 1, par exemple. Aujourd'hui, je ne regarde plus les matchs de foot de la même façon, j'essaie d'avoir une vision globale et de regarder le contenu d'un match plus que le côté spectacle et le résultat.

Au fait, comment tu t'es retrouvé à faire ce métier ?
Un pur hasard. Pendant une fête donnée à l'école où sont scolarisés mes enfants, dans mon petit village de Feucherolles, j'ai rencontré Ludovic Duschesne qui est journaliste à Canal Plus et on s'est mis à discuter un peu de tout et de rien. Puis il m'a demandé ce que je faisais maintenant, ce à quoi j'ai répondu que je m'occupais de mes enfants, je voyais des amis, bref, je profitais de tout ce que je n'avais pas pu faire pendant quinze ans. Et il me dit que je devrais réfléchir au fait de devenir consultant, mais je…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant