H2O AM présente sa gamme et surveille ses encours

le
0
(NEWSManagers.com) - Bruno Crastes et Vincent Chailley ont donné le coup d'envoi " officiel" de leur société de gestion, H2O AM, après le feu vert de la Financial Services Authority délivré fin décembre. Ainsi, mercredi 9 février, le CEO et le CIO de la société de gestion basée à Londres ont présenté dans le détail les caractéristiques de leur maison, de sa gestion et de sa gamme à l'occasion d'une conférence organisée avec l'actionnaire principal, Natixis AM.
Avec un recul de six mois, Bruno Crastes a tout d'abord annoncé un encours de 522 millions d'euros auxquels s 'ajoutent 500 autres millions " dans le pipeline" , a-t-il indiqué. Et sur l'ensemble, les montants investis par Natixis AM au titre de l'amorçage représentent entre 50 et 75 millions d'euros. Concernant les actifs sous gestion, Bruno Crastes a d'ailleurs reconnu qu'avec un milliard d'euros, la croissance des actifs sous gestion était plus forte que prévu. Une situation qui ne plait pas outre mesure à l'ancien gérant d'Amundi qui a rappelé que les fonds VaR qu'il gérait chez son ancien employeur avait représenté au plus haut 42 milliards d'euros, " un montant beaucoup trop élevé" , a t-il précisé. " La taille des encours est l'ennemi de l'alpha" , a expliqué Bruno Crastes qui cherche d'abord à faire de la qualité. " Aussi, entre 10 et 15 milliards d'euros d'encours, nous nous poserons des questions" , a-t-il ajouté.
Interrogé à son tour, Vincent Chailley a enfoncé le clou en rappelant que les grosses structures sont souvent handicapées par un pouvoir de décision plus long et qu'il était important de ne pas " devenir trop gros" . Néanmoins, le cadre de la société a reconnu qu'il était aussi important de considérer la capacité des produits dans laquelle on investit?
Outre le développement de la société de gestion, Bruno Crastes et Vincent Chailley sont revenus sur leur gestion " global macro" basée non pas sur une allocation d'actifs mais sur une allocation de risque. " L' idée selon laquelle votre horizon détermine votre classe d'actifs est une idée ancienne" , a martelé Bruno Crastes qui a mis en avant les atouts d'une gestion multiclasses d'actifs, nettement plus favorable à la production d'alpha et permettant un meilleur contrôle en matière de diversification. " Nos produits sont basés sur ces principes et tous seront globaux et de type Ucits, a ajouté Bruno Crastes, " la transparence et la liquidité étant assurées."

Restait à présenter la gamme de fonds ? tous de droit français - proposés par H2O AM tant auprès d'une clientèle d'institutionnels que d'entreprises et de particuliers ? certains d'entre eux étant éligibles à l'assurance vie. En l'occurrence, H2O AM dispose de quatre produits sur lesquels les 522 millions d'euros sont répartis uniformément. Avec un horizon de placement d'un an, la société propose H20 AM Adagio qui est présenté comme un fonds de pur alpha et peu corrélé aux actifs risqués avec, notamment, une volatilité proche de 1,25 %. Avec un horizon un peu plus lointain (2 ans), et une volatilité cible plus élevée (2,5 %), les investisseurs peuvent souscrire H2O Moderato. Dans les deux cas, la gestion n'est pas benchmarkée et se fixe un objectif de performance annualisée représentant Eonia capitalisé + 1% l' an pour le premier fonds et Eonia capitalisé + 2% l' an (part I) pour le deuxième.

Avec une gestion de type performance absolue, incluant à la fois une recherche d'alpha et du directionnel (bêta), la société de gestion propose également H2O AM Patrimoine. Le fonds suit une gestion diversifiée flexible avec, sur 3 ans, un objectif de maximiser la performance au&" 8208;delà de son indicateur de référence (30 % MSCI World All Countries DNR en euros + 70 % JP Morgan Government Bond index Broad exprimé en euros). Enfin, le quatrième produit, H2O Multibonds, mène une gestion obligataire internationale multi&" 8208;devises avec, sur 3 ans, un objectif de surperformance par rapport à l' indicateur de référence JPM Government Bond Index Broad de 200 points de base par an (part I).
A noter que la constitution de la gamme ne devrait pas s'arrêter là puisque la société de gestion réfléchit actuellement à l'élaboration de nouveaux fonds, l'un proche dans sa structure à H2O AM Multibonds mais reposant sur des actions, et l'autre ? contracyclique par nature ? ayant pour objectif la gestion de la volatilité " multiactifs" .
Enfin, concernant les caractéristiques de chaque produit, Bruno Crastes a rappelé que les principes de transparence de sa maison s'appliquent aux caractéristiques de ses fonds. Avec un " high watermark" sur les frais variables, l'absence de commissions de mouvement et un engagement sur la volatilité ex-post.

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant