H&M - L'impact du dollar fort commence à se dissiper

le
0
    * La marge brute baisse moins que prévu 
    * Ventes de mars jugées décevantes 
    * L'action H&M gagne près de 4% 
 
 (Actualisé avec des précisions, contexte, cours de Bourse) 
    par Anna Ringstrom 
    STOCKHOLM, 6 avril (Reuters) - Hennes & Mauritz (H&M) 
 HMb.ST  a fait état mercredi d'un bénéfice qui a un peu moins 
baissé que prévu au premier trimestre de son exercice fiscal 
2015-2016, l'impact d'un dollar fort tendant à s'atténuer, mais 
ses ventes de mars n'ont pas été très dynamiques. 
    Le numéro deux mondial du prêt-à-porter derrière l'espagnol 
Inditex  ITX.MC  avait dit fin janvier que les promotions 
destinées à liquider les stocks de vêtements d'hiver accumulés 
en raison d'une météo exceptionnellement douce et des coûts 
d'achat élevés imputables au dollar fort pénaliseraient son 
premier trimestre.   
    Il a dit ce mercredi que l'impact du billet vert commençait 
à s'atténuer et devrait devenir neutre voire légèrement positif 
au quatrième trimestre. 
    "Nous avons passé le pire", a dit à des analystes Nils 
Vinge, directeur des relations avec les investisseurs. 
    H&M a longtemps joui d'un avantage compétitif sur Inditex en 
s'approvisionnant essentiellement en Asie à moindre coût plutôt 
qu'en Europe mais cet avantage s'est progressivement amenuisé 
avec la hausse du dollar, devise avec laquelle sont payées la 
plupart des unités de production asiatiques. 
    Le résultat imposable des trois mois à fin février est 
ressorti à 3,3 milliards de couronnes suédoises (357 millions 
d'euros) contre 4,7 milliards un an plus tôt et un consensus des 
analystes interrogés par Reuters de 3,2 milliards. 
    La marge brute de H&M, qui avait déjà publié son chiffre 
d'affaires trimestriel, a également moins diminué que prévu, à 
52,0% contre 55,2%. 
    Les ventes de mars, premier mois du deuxième trimestre, ont 
augmenté de 2% en monnaie locale, soit bien moins que la plupart 
des estimations des analystes, mais Nils Vinge a fait remarquer 
que Pâques est tombé tôt cette année et que le temps froid ne 
facilitaient pas les comparaisons avec l'an dernier. 
    Inditex, le propriétaire de Zara et leader mondial du 
prêt-à-porter, a vu ses ventes augmenter de 15% à taux de change 
constant durant les cinq premières semaines de son nouvel 
exercice qui a débuté en février.   
    Anne Critchlow, analyste chez Société générale, juge les 
résultats trimestriels de H&M mitigés: le résultat opérationnel 
dépasse le consensus mais les ventes de mars reviennent à un 
recul de 6% à périmètre comparable. 
    Le groupe suédois a dit qu'il étendrait son activité en 
ligne à 11 autres pays cette année, dont le Japon, la Grèce, le 
Canada et la Corée du Sud, au lieu des neuf prévus à l'origine, 
portant à 34 le nombre de pays ainsi connectés. 
    L'action, dont le PER est de 19,8 contre 27 pour Inditex, 
gagnait vers 09h30 GMT 3,66 % en Bourse de Stockholm, affichant 
l'une des plus fortes hausses de l'indice Stoxx 600, alors que 
l'indice européen de la distribution  .SXRP  prenait 0,97%. 
 
 (Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Benoît 
Van Overstraeten) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant