H-Cup: Toulon, Clermont et Toulouse se bonifient

le
0

PARIS (Reuters) - Un Jonny Wilkinson retrouvé après quelques matches en demi-teinte a marqué samedi le quatrième essai qui a permis à Toulon de battre Exeter 32-20 avec le point de bonus offensif et de rester en course pour les quarts de finale de la Coupe d'Europe.

Clermont et Toulouse ont également pris position en vue de la phase à élimination directe grâce à des succès sur le terrain de Llanelli (31-13) et celui du Connacht (37-9), eux aussi bonifiés avec quatre et cinq essais respectivement.

La H-Cup risque en revanche de tourner court pour Perpignan qui a été battu chez lui 18-17 par le Munster au-delà du temps réglementaire et a sans doute dit adieu aux quarts.

Pour Toulon, la qualification et la première place de la poule, indispensable pour espérer conserver le titre de champion d'Europe, devraient se jouer en janvier lorsque les Varois recevront Cardiff, qui les a battus 19-15 au match aller.

Les Toulonnais aborderont le match en premier de poule mais ils ne comptent que deux points d'avance sur leurs rivaux Gallois, vainqueurs 9 à 7 de Glasgow vendredi soir.

Exeter, troisième à six points de Cardiff, est pratiquement éliminé mais va quitter la compétition avec les honneurs après avoir bien résisté à Toulon 14-9 à l'aller et s'être battu jusqu'au bout en marquant deux essais à Mayol.

Les champions d'Europe ne menaient que 15-10 à la mi-temps grâce à deux essais de l'ailier Samoan David Smith.

Ils ont dû attendre la 65e minute pour creuser un écart conséquent de 25 points à 13 grâce à un essai du jeune pilier Xavier Chiocci sur une belle initiative de Jonny Wilkinson, qui venait d'entrer en jeu.

Et sir Jonny n'a laissé à personne le soin de sceller le sort du match cinq minutes plus tard par un essai au pied des poteaux, le premier qu'il marque depuis plus de trois ans et un match à Agen.

CLERMONT EN FORCE

A Llanelli, Clermont devait s'attendre à une opposition plus féroce et il l'a eue jusqu'à la pause. Menés 13-10 lorsque l'arbitre a renvoyé les 30 joueurs aux vestiaires, les vice-champions d'Europe ont rebondi dans une belle seconde période.

La force de leurs avants, qui ont arraché un essai de pénalité à l'heure de jeu, l'efficacité de Fritz Lee et Napolioni Nalaga, qui ont conforté leur avance puis arraché le bonus offensif, ont suffi à maîtriser les Gallois.

Clermont compte 15 points, huit de mieux que les Harlequins et neuf de plus que Llanelli et le Racing-Métro. Les Londoniens reçoivent dimanche les Franciliens dans un match dont sortira le nom de l'ultime rival dans la course aux quarts de finale.

Après son revers malvenu le week-end dernier, chez lui face au Connacht (16-14), Toulouse ne regardait les quarts de finale que de loin. Il s'en est à nouveau approché samedi à la faveur d'une écrasante victoire en Irlande 37-9.

Les quadruples champions d'Europe sont en effet en tête de la poule 3, à égalité de points avec les Saracens qui ont fait exploser les Italiens du Zebre 64-3 avec neuf essais.

Le duel entre les Toulousains et les Anglais, début janvier, désignera très probablement le vainqueur de la poule puisque Toulouse jouera son dernier match face au Zebre de Parme et que les Saracens accueilleront le Connacht.

Samedi, Maxime Médard (deux essais), Christopher Tolofua, Louis Picamoles et Gaël Fickou ont tous emmené le ballon dans l'en-but lors d'un match totalement contrôlé.

La maîtrise n'a pas été le maître-mot pour Perpignan, dont la rencontre face au Munster a commencé par deux bagarres générales et les expulsions temporaires de Romain Terrain pour l'Usap et Peter O'Mahony pour les Irlandais.

Dans ce match tendu, Perpignan a cru avoir scellé un précieux succès sur un essai de Tommaso Benvenuti à trois minutes de la fin. Mais il lui a manqué la maîtrise pour empêcher JJ Hanrahan d'aplatir au-delà des 80 minutes et d'offrir la victoire au Munster.

Montpellier reçoit Leicester dimanche sans se faire beaucoup plus d'illusions que Castres, le champion de France, battu 21-12 vendredi devant les Ospreys gallois à Swansea.

Jean-Paul Couret et Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant