H Cup: coup d'éclat de Clermont, coup d'arrêt pour Toulouse

le
0

par Jean-Paul Couret et Cécile Grès

PARIS (Reuters) - Clermont a frappé fort samedi en allant battre le Leinster, double champion d'Europe en titre, alors que Toulouse a fait un faux pas à Swansea qui l'oblige à aller gagner à Leicester pour se qualifier pour les quarts de finale de la Coupe d'Europe.

A l'Aviva Stadium de Dublin, Clermont, tout en maîtrise, a mis sur le score de 28-21 à trois ans d'invincibilité des Irlandais à domicile et conforté sa première place de la poule 5. Le Leinster, lui, est quasiment éliminé.

Toulouse, lui, a chuté 17-6 et se retrouve dans en délicate posture dans la poule 2 où le Leicester a pris la tête grâce à une victoire 14-13 à Trévise.

Le Stade a été le seul club français défait samedi puisque Montpellier reste en course pour les quarts de finale après s'être imposé face à Cardiff 34-21, avec le bonus offensif, sur ses terres et sans ses stars.

Victorieux du Leinster le week-end dernier (15-12) sur leur pelouse, les Clermontois ont su prendre dès la première minute la rencontre à leur avantage lors du match retour à Dublin.

La première période a été une démonstration de force, avec un gros travail des avants, des phases de rucks quasiment toujours à l'avantage des Auvergnats et d'innombrables plaquages de la paire Julien Bonnaire-Julien Bardy.

A la 35e minute, Morgan Parra a su dynamiser le jeu en initiant un mouvement qui a impliqué Sitiveni Sivivatu, Lee Byrne puis Napolioni Nalaga. Ce dernier a percé la défense mais a été repris à un mètre de la ligne d'en-but.

Parra, toujours présent, a récupéré et transmis à Wesley Fofana, qui a marqué son septième essai en 18 matches de H Cup.

A la mi-temps, Clermont menait 16-6 face à des Irlandais dépassés et encore à l'envers en début de seconde période. Quatre pénalités, toutes réussies par Parra, ont alors mis l'ASM à l'abri.

Il le fallait car à la 66e minute, c'est en bête blessée que les coéquipiers du capitaine Leo Cullen sont allés chercher un essai, grâce à un ballon porté et la vista de Shane Jennings.

Le Leinster donnait tout en fin de match mais Clermont ne lâchait pas, jusqu'à l'ultime minute et un sursaut d'orgueil qui a vu Fergus McFadden, lancé par Jonathan Sexton, aplatir pour l'honneur.

McALISTER A TANT MANQUÉ

Loin, très loin de sa victoire 30-14 avec cinq essais du week-end dernier à Ernest-Wallon, le Stade Toulousain a livré une triste première mi-temps qui a montré par défaut l'importance que tient dans son dispositif Luke McAlister.

Sur la pelouse du Liberty Stadium de Swansea aux tribunes dégarnies malgré la clémence du temps, l'ancien All Black blessé a manqué aux Rouge et Noir et ils en ont été déboussolés.

Deux pénalités et un drop de l'ouvreur Dan Biggar et un carton jaune bêtement récolté par le deuxième ligne argentin Patricio Albacete ont sanctionné cette léthargie.

Thierry Dusautoir a retrouvé le terrain sans brio, Jean-Marc Doussain n'a pas pesé sur le match. Maxime Médard et Yoann Huget étaient étrangement absents sous les chandelles.

C'était presque miracle que les Toulousains ne soient menés que 9-6 grâce à une pénalité et un drop de Doussain au moment de regagner les vestiaires.

De fait, Toulouse a retrouvé un peu de rythme au début de la deuxième période et après une première vague de remplacements qui a notamment fait entrer le très en forme Yannick Nyanga à la place de Thierry Dusautoir.

Toulouse n'en a pas moins frôlé le pire à l'heure de jeu lorsque Jean Bouilhou a été exclu temporairement pour un plaquage haut, Dan Biggar a réussi une pénalité et l'ailier Eli Walker a marqué un essai au prix d'un cadrage-débordement sur Yoann Huget.

Le score de 17-6 aurait pu être encore plus lourd si Biggar n'avait pas frappé le poteau sur la transformation et si Gaël Fickou n'avait pas sauvé un essai en reprenant son adversaire direct Ashley Beck sur la ligne, en le retournant et en lui arrachant le ballon des mains du bout du pied.

A Montpellier, on a su faire sans François Trinh-Duc, Mamuka Gorgodze ou encore Alex Tulou. Le week-end dernier, le MHR avait déjà battu Cardiff (35-24) pour une première victoire à l'extérieur en Coupe d'Europe et sans ses cadres.

Les Héraultais ont été surpris d'entrée par Sam Warburton, guéri d'une bronchite, qui a fêté son retour en marquant un essai dès la 5e minute. Mais le MHR a répondu dix minutes plus tard sur une action collective conclue par Timoci Nagusa.

Les Héraultais ont conservé l'avantage durant toute la rencontre, en imposant leur jeu et grâce à la botte magique de Martin Bustos Moyano, auteur d'un 100% face aux perches.

Rassie Van Vuuren (27e), Yoan Audrin (42e) et John Beattie (57e) ont permis à Montpellier d'empocher le bonus offensif et de prendre la tête de la poule 6 avec 13 points, autant que Toulon qui affrontera les Anglais de Sale dimanche à Mayol.

Edité par Chrystel Boulet-Euchin et Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant