GVC pourrait encore relever son offre sur Bwin

le
0
GVC POURRAIT ENCORE RELEVER SON OFFRE SUR BWIN
GVC POURRAIT ENCORE RELEVER SON OFFRE SUR BWIN

(Reuters) - La société de paris en ligne GVC Holdings pourrait relever pour la troisième fois son offre sur sa concurrente Bwin.party Digital Entertainment, espérant ainsi définitivement couper l'herbe sous les pieds de 888 Holdings, a-t-on appris jeudi auprès de l'entreprise.

GVC et Bwin, dit-on de même source, ont discuté au cours de la semaine écoulée, notant que la réponse de la société cible avait été "très positive". Les pourparlers entre les deux entreprises ont surtout porté sur les synergies.

Le journal The Times a rapporté que GVC était prêt à relever son offre à 130 pence par action, soit 1,1 milliard de livres (1,5 milliard d'euros).

Bwin avait rejeté en juillet une première offre de 908 millions de livres de GVC, préférant s'associer avec 888 pour 898 millions de livres. GVC a depuis surenchéri à deux reprises, portant son offre d'abord à un milliard de livres puis, la semaine dernière, à 1,03 milliard.,

Selon le Times, le conseil de Bwin devait se réunir jeudi pour se prononcer sur l'offre améliorée de GVC. S'il l'accepte, il proposera à 888 un délai pour que la société fasse à son tour une nouvelle proposition.

Bwin n'était pas disponible dans l'immédiat.

La surenchère autour de Bwin est le reflet de la frénésie de transactions secouant actuellement le secteur des paris et des jeux, les entreprises cherchant à la fois à se prémunir contre une pression réglementaire et fiscale croissante et à accroître leurs investissements dans le marketing et la technologie.

(Lisa Shumaker et Maju Samuel, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Gilles Trequesser)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant