Guy Roux : "Ntep peut faire comme Griezmann, surgir"

le
0
Guy Roux : "Ntep peut faire comme Griezmann, surgir"
Guy Roux : "Ntep peut faire comme Griezmann, surgir"

Officiellement, Guy Roux ne fait plus partie de l'organigramme de l'AJ Auxerre depuis un moment. Dans les faits, il reste l'observateur privilégié de son club de toujours. Un statut qui lui a permis de suivre de près l'éclosion de Paul-Georges Ntep en Bourgogne. Et de lui glisser quelques conseils.

Paul-Georges Ntep est-il trop médiatisé ? On n'est jamais trop médiatisé. La médiatisation, c'est un genre de récompense. Et puis, c'est un bon client. S'il répondait : "Voilà, on a bien attaqué aujourd'hui, voilà, on est contents des trois points, voilà, on va continuer à travailler", on ne lui tendrait pas sans arrêt le micro à la sortie des matchs. Il y a des joueurs tellement médiocres dans l'expression, que vous ne pouvez pas les interroger.
Est-ce que cet amour du dribble, ce plaisir qu'il prend à humilier ses adversaires peuvent lui causer des problème ? Au début, il avait tellement de facilités, qu'il s'amusait à donner des tours de rein aux arrières. Il a ensuite manifesté son intelligence, avec l'aide de Bernard Casoni, en comprenant que les dribbles sont faits pour passer le défenseur et mettre l'équipe adverse en difficulté. Il avait, par exemple, un crochet meurtrier, inarrêtable : feinte de démarrer, et démarrage côté gauche sur son pied droit, suivi d'une frappe en lucarne. Et cela marchait huit fois sur dix. Avec Bernard Casoni, on lui a dit de passer à gauche de temps en temps. Comme ça, l'arrière ne saura jamais quel côté il choisira. Maintenant, il va indifféremment tout droit, c'est-à-dire à gauche, ou dans l'axe avec son crochet intérieur. Et quand il va à gauche, il fait de jolis centres en retrait. Il a un jeu très varié, maintenant. Il peut aussi pénétrer pour chercher le une-deux avec Abdoulaye Doucouré. Et puis, c'est le joueur le plus rapide sur 10 mètres du championnat de France. À Auxerre, nous n'avions pas vu de joueur plus rapide que lui depuis Djibril Cissé.
Vous comprenez que ses grigris puissent énerver les défenseurs ? J'en ai eu des dribbleurs, hein ! Le gars qui marquait Cocard ou Vahirua... Ou même Ferreri, que j'ai eu au même âge que Ntep. Ferreri, il était prodigieux. À 18 ans, il disait à table : "Bon, les gars, je vais vous gagner le match. Garande et Szarmach, je vais vous donner un caviar chacun." Et il le faisait ! Cette saison, Garande a fini meilleur buteur du championnat, et Szarmach deuxième, à égalité avec Onnis. Et Ferreri, meilleur passeur, ex-æquo avec Suši?. Les ailiers qui débordent en allant vite, les défenseurs n'arrivent pas à les choper.



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant