Guy Novès : " Il y aura des jours meilleurs "

le
0
Guy Novès : " Il y aura des jours meilleurs "
Guy Novès : " Il y aura des jours meilleurs "
Toulouse a enchaîné une quatrième défaite consécutive face au Racing-Métro (27-16) samedi, un record. Les Haut-Garonnais s'enfoncent un peu plus dans le doute. Mais Guy Novès, l'entraîneur des Rouge et Noir, ne s'alarme pas et préfère rester lucide pour inverser la tendance et cela dès le week-end prochain à Bayonne.

Guy Novès, dans quel état d'esprit vous êtes après avoir enchaîné une quatrième défaite d'affilée contre le Racing samedi ?
Dans un état d'esprit d'une équipe qui cumule les records. Mais on pensait cumuler d'autres records que celui-ci évidemment, puisque même si on a le record des victoires au plus haut niveau en Coupe d'Europe ou en championnat, cumuler quatre défaites consécutives, ce n'est évidemment pas la bonne façon de démarrer cette saison. Maintenant, je crois que le boulot ce n'est pas de calculer le nombre de victoires ou de défaites, c'est surtout de regarder ce qui peut aujourd'hui endiguer ce genre de phénomène, qu'est-ce qui peut faire en sorte que le Stade retrouve un petit peu son efficacité. On peine dans certains secteurs, on l'a vu aujourd'hui avec pas mal de ballons perdus. Je félicite le Racing-Métro de sa victoire mais on n'a pas la sensation qu'il y a eu un grand match. On a fait beaucoup de touches, de mêlées, de rucks, de coups de pied, de ballons portés. On n'a pas vu de grandes envolées, peut-être une ou deux pour le Racing où on a bien défendu. De notre côté, on a eu très peu le ballon donc on n'a pas pu s'exprimer totalement. Mais à la sortie, on a trop peu de ballons. Les deux, trois que l'on a, il faudrait que l'on soit hyper efficace systématiquement donc il faut que notre conquête retrouve de l'efficacité pour préparer un plan quel qu'il soit.

Êtes-vous inquiet pour les prochains déplacements et notamment le prochain à Bayonne ?
La situation est un peu nouvelle pour moi. Vous savez, quand on a des responsabilités, le boulot c'est d'être inquiet, le boulot c'est d'être lucide et de trouver des solutions car vous avez quand même conscience que vous êtes celui qui mène le bateau. Donc il ne faut pas faire comme l'autruche et mettre la tête dans un trou. Il faut se dire que l'on est inquiet, qu'on est loin derrière et essayer de trouver les arguments pour remonter progressivement. Essayer aussi de ne pas perdre la confiance que nous avons dans notre travail. Il faut également se dire qu'un moment donné la roue va tourner et que, peut-être, il y aura des jours meilleurs.

« Le doute ne s'installe pas »

N'avez-vous pas peur que le doute s'installe chez vos joueurs ?
Le doute ne s'installe pas. On peut penser que des joueurs qui sont habitués à gagner plus souvent peuvent momentanément avoir quelques doutes. Mais le doute s'installe petit à petit et peut très vite partir. Il suffit d'une simple victoire, d'un peu de réussite. Encore une fois, aujourd'hui (samedi), je ne pense pas qu'il y'ait eu un gros écart entre le Racing et nous. Si ce n'est que le Racing a été gavé de ballon et finalement nous a marqué un bel essai sur un ballon porté. Nous n'avons eu que très peu de ballon et l'un a débouché sur un magnifique essai de Vincent Clerc.

Comment les joueurs réagissent-ils dans le vestiaire ?
Ils sont abattus. Après dans le vestiaire, j'ai un discours lucide. Ce n'est pas un discours positif. Nous avons perdu énormément de ballons en touche, ça c'est lucide. C'est vrai que ces derniers week-ends, la touche était un de nos points forts, aujourd'hui ce n'était pas le cas. Par contre la mêlée, c'est un secteur sur lequel nous souffrons. Les joueurs font leur maximum et cela c'est depuis trois, quatre matchs et en fait il est force est de constater que l'absence de nos joueurs majeurs pèsent réellement. Le fait d'avoir énormément de blessés n'est pas un problème, c'est le fait d'avoir quatre joueurs sur un même poste. Les joueurs ne sont pas joyeux dans le vestiaire bien sur, mais ils rejoueront la semaine prochaine donc l'équipe que je vais amener, ce n'est pas une équipe qui va arriver la tête baissée et se faire fouetter sans bouger. Les gars vont faire le maximum la semaine prochaine car la saison est longue.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant