Guy Capellier : "Si on doit mourir, on le fera proprement"

le
0
Guy Capellier : "Si on doit mourir, on le fera proprement"
Guy Capellier : "Si on doit mourir, on le fera proprement"

Samedi soir, le match de CFA opposant l'US Roye-Noyon à l'équipe B de Troyes a été arrêté à la 42e minute. Pourquoi ? Parce qu'après quatre expulsions et deux blessés, il ne restait que sept joueurs sur la pelouse de cette petite équipe picarde. Une défaite rarissime sur tapis vert que tente encore d'expliquer son président, qui soupçonne certains jeux de pouvoirs

Guy Capelier, où étiez-vous placé exactement ? J'étais placé en tribunes, comme toujours.
Quels étaient les enjeux de ce match ? Gagner notre premier match en CFA ! Pour le moment, on a subi un match nul et trois défaites.
Le premier fait de jeu, c'est un penalty à la 10e minute sur lequel votre gardien Dauphy prend un carton jaune pour protestation Protestation, il est capitaine ! Il a certainement posé une question à l'arbitre. Je pense qu'un capitaine a le droit de poser une question à l'arbitre et que celui-ci peut lui répondre. Maintenant, on ne peut peut-être pas lui parler, c'est possible
Le penalty est arrêté, mais l'arbitre le donne à retirer L'arbitre le fait retirer prétextant une entrée dans la surface trop rapide de nos défenseurs.
Vous êtes d'accord avec cette décision ? Bah écoutez, d'accord, pas d'accord Seul le ralenti peut le dire. Je pense que s'il y a effectivement garantie que quelqu'un entre dans la surface, je n'ai pas l'impression que l'on entre seul. Mais ce qu'il y a de surprenant, c'est que c'est généralement l'arbitre de touche qui signale ce genre de faits. Ce n'est pas le central, qui regarde le tir et ensuite le but. Donc, je ne sais pas s'il regardait le ballon.
Toujours dans l'ordre chronologique, c'est ensuite l'entraîneur adjoint Frédéric Pringuet qui est exclu du banc. Pourquoi ? L'arbitre lui dit que s'il a encore une remarque à faire, il ira derrière les clôtures, et Frédéric lui dit : "Si vous voulez, je peux y aller tout de suite." Il se fait exclure là-dessus, c'est ce que m'ont dit le coach et tous ceux qui étaient sur le banc.
Ensuite, entre la 20e et la 31e minute, votre attaquant Jérémy Vaury reçoit deux cartons jaunes et le milieu Pierre Womé récolte un rouge pour, je cite le Courrier Picard, "un tacle plus spectaculaire que dangereux" Pierre Womé est une personne qui a 67 matchs en équipe du Cameroun et deux Coupes du monde derrière lui. À 36 ans, il compte finir sa carrière chez nous. Il tacle un ballon…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant