Guus Hiddink en dix dates

le
0
Guus Hiddink en dix dates
Guus Hiddink en dix dates

Gefeliciteerd ! Guus Hiddink fête aujourd'hui ses soixante-dix ans. Sept décennies dont trois à entraîner aux quatre coins du monde, avec des fortunes diverses, entre les réussites hollandaises, les rêves asiatiques et les déceptions espagnoles. Retour sur la carrière de Guus GelukLucky Guus – en dix dates.

1 juillet 1970 : transfert au PSV


Avant Hiddink l'entraîneur, il y a évidemment eu Guus le joueur. Après trois saisons passées à De Graafschap, qu'il aura aidé à faire remonter en Eredivisie grâce à vingt-deux buts marqués – pas mal pour un milieu de terrain –, Hiddink quitte son Gelderland natal pour la première fois à vingt-quatre ans à l'été 1970. Direction Eindhoven et son PSV. Si les Boeren terminent quatrièmes du championnat, Hiddink a du mal à s'imposer dans le onze de Kurt Linder et ne dispute que vingt et un matchs. La saison suivante, son temps de jeu est réduit à neuf petites rencontres, l'obligeant à retourner à De Graafschap, puis au NEC Nijmegen, avec deux brèves escales en NASL aux Washington Diplomats et aux San Jose Earthquakes. Une carrière de joueur honorable terminée par une saison 1981-1982 où Hiddink portera la double casquette de joueur et d'entraîneur-adjoint de Huib Ruijgrok, à De Graafschap une nouvelle fois. Comme une évidence. Le meilleur endroit pour enfin mettre en marche la légende.

25 mai 1988 : finale de Coupe des clubs champions face au Benfica (0-0, 6 t.à.b à 5)


En 1984, Hiddink passe une nouvelle fois de De Graafschap au PSV, pour assister Jan Reker. Deux saisons plus tard, Reker est remplacé par Hans Kraay Sr. Mais le courant ne passe pas avec la star boer Ruud Gullit. Bye bye Hans, hello Guus. "Coup d'essai, coup de maître", "la chance du débutant" : on appelle ça comme on veut, mais au bout de sa première saison pleine à la tête du PSV, l'homme de Varsseveld réalise le triplé Eredivisie–Coupe des Pays-Bas–Coupe des clubs champions au mois de mai 1988, avec en apogée la victoire suprême au Neckarstadion face au Benfica le 25 mai. Le mois suivant, les joueurs composant l'ossature de son équipe – Ronald

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant