Guitoune ne veut plus être un coiffeur

le
0
Guitoune ne veut plus être un coiffeur
Guitoune ne veut plus être un coiffeur

Titulaire à l'aile contre la Roumanie après le forfait de Yoann Huget, Sofiane Guitoune a l'opportunité de se montrer pour décrocher une place dans le XV-type de Philippe Saint-André pour le reste du Mondial. La chance d'une vie pour un joueur encore trop discret avec les Bleus.

Mardi, Sofiane Guitoune s’est présenté devant la presse à la veille de France-Roumanie. La mèche toujours impeccable, l’ailier de Bordeaux-Bègles garde son calme à quelques heures du deuxième match des Bleus dans cette Coupe du monde. Le premier de sa jeune carrière internationale dans le sacro-saint rendez-vous mondial. Avec la certitude d’avoir à portée de main la chance de sa vie. Car depuis le forfait de Yoann Huget, celui qui était parti en Angleterre avec un statut de « coiffeur » peut entrer dans la case titulaire. Une promotion qui passera par un gros match ce mercredi soir contre la Roumanie, un adversaire faible sur le papier contre lequel l’ailier de 26 ans aura l’opportunité de se montrer.

Guitoune ne s’est jamais imposé chez les Bleus

Et surtout de montrer autre chose avec le maillot des Bleus. Car depuis son arrivée en équipe de France en novembre 2013, Sofiane Guitoune peine à s’imposer. L’ancien Perpignanais n’a jamais été considéré comme un éventuel titulaire à l’aile. Sa polyvalence (il peut jouer arrière) est pourtant perçue comme un atout par Philippe Saint-André, qui lui avait annoncé avant le Mondial qu’il jouerait le deuxième match. « Philippe m’avait dit avant de vous l’annoncer, avant même le début de la Coupe du monde, que je jouerais le deuxième match et qu’on referait le point après ces deux matchs », a expliqué le Bordelais en conférence de presse mardi.

Grosso et Fofana comme concurrents 

Son bilan chez les Bleus ne parle pas pour lui. Une victoire pour trois défaites et un essai en quatre sélections, c’est maigre. Son dernier match, en Angleterre en août dernier, en match de préparation, avait été très moyen. « J’ai envie de montrer un meilleur visage que ce que j’avais montré à Twickenham », reconnait Guitoune. Et l’arrivée de Rémy Grosso dans le groupe France l’oblige à s’affirmer dès ce mercredi. Car outre le Castrais, le staff de l’équipe de France pourrait décider d’utiliser Fofana comme ailier. Dans l’équipe « bis » alignée contre la Roumanie, Sofiane Guitoune est celui qui joue le plus gros. Le seul, peut-être. Une bonne occasion de voir, aussi, s’il sera capable de résister à la pression. 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant