Guingamp ramène un point de Minsk

le
0

Frigorifié puis bousculé, Guingamp a finalement tenu sur la pelouse de Minsk, arrachant un petit point précieux (0-0). L'EAG aurait même pu accrocher le gros lot en fin de partie.
Dinamo Minsk - Guingamp
(-1--1)



Il ne restait que quelques minutes à jouer à la Borisov Arena du Dinamo de Minsk. L'En Avant Guingamp tenait son précieux point, quand Mandanne file dans le dos de la défense locale. La balle de match du Guingampais s'échoue sur le poteau d'Ignatovich, empêchant les Bretons de faire un pas vers la qualif' en seizièmes. Peu importe, les hommes de Gourvennec se contenteront du match nul (0-0). D'abord parce qu'il les maintient à la deuxième place du groupe, ensuite parce que le 19è de Ligue 1 en a chié dans le froid de la Biélorussie.
Coup de froid
Minsk avait besoin de points, alors Minsk s'est rué d'entrée sur des Bretons visiblement perturbés par le contexte biélorusse : un thermomètre qui affiche moins 2, un stade en partie vide et Franck Dja Djédjé à prendre au marquage. L'ancien du PSG, de Nice et de tous les clubs français à la dérive (Strasbourg, Grenoble, Arles-Avignon) est le premier à faire flipper Lossl, mais il préfère oublier ses copains et s'enfermer dans un angle impossible. Dans la foulée, d'un affreux plat du pied, Politevich fait finalement passer l'ancien Parisien pour Samuel Eto'o. Dans la foulée de la foulée, Dja Djé Djé, encore lui, s'ose à la reprise de volée. A côté. Le début de match galère passé, les Guingampais, forts de leur beau maillot à bande argentée, se rebiffent. Yatabaré fait parler ses « grands compas », Marveaux ses coups de rein, Mathis son expérience. Pas de quoi dépuceler un tableau d'affichage, mais suffisant pour rééquilibrer les débats et sortir la tête de l'eau au milieu de terrain. Les locaux auraient sans doute mérité mieux à l'heure de se mettre au chaud, mais finalement, Lossl n'a pas eu grand-chose à faire. La maladresse des attaquants de Minsk l'a empêché de briller.
Foutu poteau
Du coup, prévenus du froid et de l'agressivité de leur rival cette fois-ci, les Bretons reviennent sur le pré mieux armés. Ils passent même tout près d'ouvrir le score : corner, déviation de Sankharé, Sorbon va conclure, mais non, Ignatovich est à...










Dinamo Minsk - Guingamp
(-1--1)



Il ne restait que quelques minutes à jouer à la Borisov Arena du Dinamo de Minsk. L'En Avant Guingamp tenait son précieux point, quand Mandanne file dans le dos de la défense locale. La balle de match du Guingampais s'échoue sur le poteau d'Ignatovich, empêchant les Bretons de faire un pas vers la qualif' en seizièmes. Peu importe, les hommes de Gourvennec se contenteront du match nul (0-0). D'abord parce qu'il les maintient à la deuxième place du groupe, ensuite parce que le 19è de Ligue 1 en a chié dans le froid de la Biélorussie.
Coup de froid
Minsk avait besoin de points, alors Minsk s'est rué d'entrée sur des Bretons visiblement perturbés par le contexte biélorusse : un thermomètre qui affiche moins 2, un stade en partie vide et Franck Dja Djédjé à prendre au marquage. L'ancien du PSG, de Nice et de tous les clubs français à la dérive (Strasbourg, Grenoble, Arles-Avignon) est le premier à faire flipper Lossl, mais il préfère oublier ses copains et s'enfermer dans un angle impossible. Dans la foulée, d'un affreux plat du pied, Politevich fait finalement passer l'ancien Parisien pour Samuel Eto'o. Dans la foulée de la foulée, Dja Djé Djé, encore lui, s'ose à la reprise de volée. A côté. Le début de match galère passé, les Guingampais, forts de leur beau maillot à bande argentée, se rebiffent. Yatabaré fait parler ses « grands compas », Marveaux ses coups de rein, Mathis son expérience. Pas de quoi dépuceler un tableau d'affichage, mais suffisant pour rééquilibrer les débats et sortir la tête de l'eau au milieu de terrain. Les locaux auraient sans doute mérité mieux à l'heure de se mettre au chaud, mais finalement, Lossl n'a pas eu grand-chose à faire. La maladresse des attaquants de Minsk l'a empêché de briller.
Foutu poteau
Du coup, prévenus du froid et de l'agressivité de leur rival cette fois-ci, les Bretons reviennent sur le pré mieux armés. Ils passent même tout près d'ouvrir le score : corner, déviation de Sankharé, Sorbon va conclure, mais non, Ignatovich est à...









...

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant