Guingamp-Marseille en cinq questions

le
0
Guingamp-Marseille en cinq questions
Guingamp-Marseille en cinq questions

Lassana Diarra a-t-il confirmé après son gros match contre Troyes ? Guingamp a-t-il raison d'exploser la piste menant au Lillois Marvin Martin ? Retour en cinq questions sur la victoire de Guingamp face à Marseille (2-0, 4eme journée de Ligue 1).

Michel a-t-il changé son onze de départ ?

NON. Alors que l’on évoquait une possible titularisation du Brésilien Doria en charnière, en lieu et place de Karim Rekik, Michel a décidé de faire confiance aux mêmes titulaires que face à Troyes (6-0, 3eme journée de Ligue 1), dimanche dernier. Si Javier Manquillo et Benjamin Mendy étaient en charge d’animer les couloirs, Mario Lemina et Lassana Diarra étaient eux confirmés à la récupération, avec Abdelaziz Barrada positionné un cran plus haut. De leur côté, Rémy Cabella, Michy Batshuayi et Romain Alessandrini étaient associés au niveau offensif. Un choix de la stabilité qui n’a pas porté ses fruits ce vendredi soir.

Les Phocéens n’ont pas forcément démérité, mais la défense marseillaise (Manquillo et Nkoulou) a explosé sur un raid de Jimmy Briand conclu par Sloan Privat (72eme). Même s’il ne faut pas oublier que l’arbitre aurait dû siffler une faute de Moustapha Diallo sur Rémy Cabella au départ de l’action, les Phocéens ne sont pas parvenus à confirmer après le carton troyen. Face à une opposition clairement plus relevée (et engagée), les coéquipiers de Steve Mandanda ont notamment affiché des manques au niveau de l’animation sur la pelouse de Roudourou (et surtout sur les côtés). Le tout sans oublier la grosse prestation de Jonas Lössl, qui a d’ailleurs le droit aux acclamations de son public. Et Michel doit se dire que le championnat de France n’est pas aussi simple que ça…

Combien de penalties Steve Mandanda a-t-il arrêté en L1 ?

9. Décisif face à Sloan Privat (4eme), qui est néanmoins loin d’être exempt de tout reproche sur sa tentative, Steve Mandanda commence à s’imposer comme un vrai spécialiste des tirs au but. Depuis la saison 2007-08, il s’agit en effet du neuvième penalty détourné par l’international français en Ligue 1. Et sur la période, personne n’a pas fait mieux que le capitaine marseillais (qui s’est finalement incliné face à Privat et à Benezet ce vendredi soir). Même s’il fallait remonter à novembre 2013 pour trouver trace de son dernier fait d’arme dans l’exercice. C’était à Rennes (1-1) et face au Portugais Nelson Oliveira.

Lucas Silva était-il dans le groupe ?

NON. Fraîchement prêté (sans option d’achat) par le Real Madrid, le milieu de terrain brésilien de vingt-deux ans n’était pas qualifié pour ce déplacement. Et il faudra encore patienter pour le voir débuter sous ses nouvelles couleurs. Mais recruté en janvier dernier pour treize millions d’euros par les Merengue, l’ancien joueur de Cruzeiro ne devrait pas tarder à postuler à une place de titulaire aux côtés de Lassana Diarra. D’autant plus que Mario Lemina reste considéré comme un partant potentiel avant la fin du Mercato d’été. Alors que la Juventus Turin et Naples restent positionnés, le Genoa est aussi venu aux nouvelles, même si le coût de l’opération apparaît problématique. Compte tenu de la prestation du jour, Lucas Silva pourrait certainement apporter un plus au sein de l’entrejeu marseillais. Si Lassana Diarra et Abdelaziz Barrada sont convaincants, il y a clairement une place à prendre. En attendant évidemment le retour (inespéré ?) d’Abou Diaby.

Marvin Martin a-t-il sa place chez les Guingampais ?

NON. Compte tenu du système prôné par Jocelyn Gourvennec (4-4-2), on ne voit pas trop qu’elle pourrait être l’utilité de Marvin Martin. Et encore de celle de son fantôme qui se traîne désormais du côté du LOSC. La saison passée, Sylvain Marveaux - qui était alors prêté par Newcastle - avait effectué un court passage en tant que neuf et demi, mais « MM » ne présente pas les mêmes caractéristiques de percussion. Aujourd’hui à la cave chez les Dogues (il est encore à l’arrêt et « out » pour ce week-end), l’ex-Sochalien ne dispose pas non plus de la caisse suffisante pour évoluer à la récupération. Le Tricolore est connu pour avoir une force mentale assez exceptionnelle, mais il part certainement de trop loin pour apporter un vrai plus à cette formation guingampaise, qui a séduit lors de la réception de l’OM (2-0). Un retour du Niçois Jérémy Pied semble plus en adéquation avec le profil de cette équipe bretonne très portée sur le jeu rapide.

Lassana Diarra a-t-il confirmé après son récital troyen ?

OUI, même s’il convient d’apporter quelques précisions. Auteur d’un match XXL pour son grand retour à la compétition contre Troyes (6-0, 3eme journée de Ligue 1), le Tricolore pouvait difficilement faire aussi bien ce vendredi soir. Alors que la défaite est au rendez-vous, on ne peut pas parler d’une soirée satisfaisante, mais la prestation de l’ancien joueur de Portsmouth ou encore de l’Anzhi Makhachkala (treize ballons gagnés et trois perdus) est tout de même rassurante. Et ceci en dépit du pressing effectué par Jimmy Briand. Remplacé en fin de match par Stéphane Sparagna (81eme), le numéro 10 avait la cuisse qui tirait et la trêve ne peut lui faire que du bien. Mais, malgré cette troisième défaite de la saison en championnat, son bilan est positif. Et compte tenu du chemin parcouru au cours des quinze derniers mois, c’est tout sauf neutre. Dans la défaite, on se console comme on peut.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant