Guingamp : Gourvennec s'attendait à de la nervosité

le
0
Guingamp : Gourvennec s'attendait à de la nervosité
Guingamp : Gourvennec s'attendait à de la nervosité
Même s'il reconnaît que le scénario n'a rien de banal, Jocelyn Gourvennec a avoué après la victoire de son équipe, jeudi à Roudourou face au Dynamo Kiev, qu'il s'attendait à affronter à une équipe ukrainienne sur les nerfs.

« C'est assez peu commun de faire des matchs à onze contre neuf pendant longtemps, mais le haut niveau s'est de se maîtriser et de savoir garder le contrôle, analysait Jocelyn Gourvennec, l'entraîneur guingampais, jeudi soir au micro de beIN Sports après la victoire de son équipe à domicile face aux Ukrainiens du Dynamo Kiev en 16emes de finale aller de la Ligue Europa (2-1). L'arbitre a pris deux bonnes décisions sur deux agressions. On avait vu de la nervosité sur tous les matchs qu'ils avaient joués à Marbella, on l'a retrouvé ce soir (jeudi). C'est aussi pour ça que j'ai sorti Christophe (Mandanne) à la mi-temps, car il avait un carton et ils  le cherchaient pas mal. Je n'ai pas voulu prendre de risque. Je retiens surtout qu'on a gagné. C'est mieux de gagner 1-0 que 2-1, mais c'est une victoire et ça nous donne une petite option. Ils seront obligés de gagner, ce qui ne sera pas notre cas. On sera dans la même configuration qu'à Salonique. »

« Je pestais contre Mouss »

Jocelyn Gourvennec a également eu un mot pour Moustapha Diallo, auteur du deuxième but de l'En Avant de la tête, son point fort devenu plutôt son point faible ces derniers temps. « Je pestais un peu contre lui car il ne cadrait pas ses têtes, Mouss. Et il a réussi à marquer le but vainqueur. La Coupe d'Europe, c'est super ! On a fait le coup à Salonique, il faudra qu'on le refasse à Kiev. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant