Guingamp enterre l'OM

le
0

Incapable de tenir tête à un séduisant Guingamp, l'Olympique de Marseille a confirmé son mercato raté en s'inclinant (2-1). La saison va être longue pour les Phocéens, mais celle de l'En Avant pourrait être plus excitante que prévue.

Guingamp 2-1 Marseille


Buts : Salibur (1e) et Sorbon (58e) pour Guingamp // Thauvin (78e) pour Marseille

32 secondes. Aujourd'hui, il aura fallu 32 minuscules secondes pour voir craquer la défense marseillaise. Même pas une minute, donc. Sur la première action de la partie, le malheureux Franck Passi voyait Sakai, puis Hubočan, les recrues phares du mercato, se faire déborder par le monstre Marcus Coco (un "futur très grand" selon Daniel Bravo...) qui servait Yannis Salibur pour une ouverture du score à bout portant. Avant le coup d'envoi, les supporters phocéens avaient pourtant encore de l'espoir.

Malgré l'ennui persistant, leur équipe avait montré une relative solidité face à Toulouse lors de la première journée. Ils savent maintenant qu'ils ne peuvent même plus compter sur des 0-0 tout nuls. Et qu'ils vont donc devoir prier pour que leur team prenne des points. Car en deuxième période, elle a de nouveau encaissé un pion. Sans proposer de véritable réaction, évidemment. Pour l'instant, ça fait une unité en deux matchs. Du côté de Guingamp, c'est évidemment plus réjouissant, avec cette victoire méritée et une surprenante quatrième place.

Que peut-on espérer avec ce onze ?


Toujours aussi séduisant, l'OM se présente avec Sakai, Doria, Khaoui et... Rekik en arrière gauche. Bon. Devant cette compo, le Guingamp de Deaux fait presque figure de favori. Un statut qu'il respecte avec le but de Salibur avant même la première minute passée. Très clairement, les locaux sont au-dessus. Pelé doit réaliser un miracle devant Briand pour maintenir un peu de suspense. Loin, très loin du Vélodrome, Marseille n'a pas la pression des sifflets. Est-ce qu'il joue de manière plus détendue pour autant ?

Bah en fait, le problème se situe davantage sur le talent intrinsèque des Phocéens. Au milieu des Cabella, Diaby et autres Sarr, Lass' retient ses larmes. Faché, il décide même de se mettre au niveau de ses partenaires. Au duel, Doria fait n'importe quoi, Sakai cherche ses reins... Seul Gomis montre un peu d'envie. Et vu qu'en face, l'En Avant fait plutôt bien les choses, en phase offensive comme défensive, le score ne risque pas de changer. Même si Bafé…









Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant