Guingamp braque le derby breton (et les demies)

le
0

Un coup-franc de Claudio Beauvue en toute fin de match et voilà l'En Avant Guingamp qui arrache sa qualification pour les demi-finales de la Coupe de France des mains du Petit Poucet Concarneau (2-1).


Concarneau - Guingamp
(1-2)

C. Gourmelon (22') pour Concarneau , C. Mandanne (4'), C. Beauvue (93') pour Guingamp.


Le Petit Poucet Concarneau, avec son équipe de joueurs amateurs (vous savez l'agent immobilier, le maçon, le commercial qui vend des fenêtres, etc, ...) qui se qualifie pour les demi-finales de Coupe de France, qui plus est dans un derby breton. L'histoire aurait à coup sûr fait la une de toutes les gazettes. Oui mais voilà, l'esprit de la Coupe de France, les Guingampais n'en n'ont que faire. Sans pitié, les hommes de de Jocelyn Gourvennec ont mis fin à l'aventure des amateurs. Pire encore, ils ont laissé les Concarnois y croire pendant longtemps. 91 minutes pour être précis. Jusqu'à ce que, alors que le temps additionnel s'écoulait lentement et que l'on se dirigeait vers des prolongations, Claudio Beauvue envoie un fabuleux coup-franc excentré en pleine lucarne. Malmené puis maladroit, le tenant du titre s'en sort in extremis.
3 minutes et plus rien pour l'EAG
L'En Avant n'est pas du genre à traîner. 3 minutes de jeu et Christophe Mandanne claque déjà une praline à bout portant dans la lucarne des amateurs. Il a fallu s'y reprendre à trois fois. Un premier ciseau acrobatique de Mandanne qui rebondit sur Sankharé. Puis la reprise du milieu est repoussée sur sa ligne par un défenseur mais Mandanne est encore à l'affût et ouvre le score (0-1, 3ème). Le tout au cœur d'une défense de Concarneau pas encore dans son match. On pense la rencontre déjà pliée. Pas du tout. Les hommes de Jocelyn Gourvennec s'arrêtent là, ils ne montreront plus rien. Désormais, les Concarnois asphyxient leurs homologues bretons et donnent du taf au gardien de l'En Avant, Mamadou Samassa. Un face-à-face manqué du dénommé Grégousse, une tête de Drouglazet qui frôle le poteau et une frappe de Maxime Toupin qui oblige le portier à se coucher. Dans un stade du Moustoir bien rempli et acquis à la faveur des amateurs, Concarneau domine son sujet et égalise logiquement. Suite à une nouvelle succession...








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant